Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'Afrique, bientôt délivrée de la poliomyélite ?

L'Afrique, bientôt délivrée de la poliomyélite ?
Enfant recevant un traitement contre la poliomyélite   -  
Copyright © africanews
AFP

OMS

Lors de la réunion annuelle du Comité régional de l'OMS pour l'Afrique, les pays africains se sont engagés à éliminer toutes les formes de poliomyélite qui subsistent sur le continent. Une décision qui peut présager un avenir sans cas de poliomyélite en Afrique.

Durant la conférence de la section Afrique de L’Organisation mondiale de la Santé, il a été rappelé que l'Afrique avait été "certifiée exempte de poliovirus sauvage il y a un an, après quatre années consécutives sans nouveau cas" et des efforts massifs de vaccination des enfants. Selon le bureau Afrique de l'OMS, près de 100 millions d'enfants africains ont été vaccinés contre la polio depuis juillet 2020.

La poliomyélite est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse qui touche principalement les enfants, attaquant la moelle épinière et pouvant provoquer une paralysie irréversible. Avant la découverte d'un vaccin dans les années 1950, la maladie, était endémique partout dans le monde.

Toutefois, plusieurs pays font actuellement face à des flambées de poliovirus "d_érivés d'une souche vaccinale_", notamment "au sein des communautés où un nombre insuffisant d'enfants ont été vaccinés contre la poliomyélite", a précisé l'OMS-Afrique dans un communiqué. "Le nombre de cas a augmenté l'année dernière, en partie à cause des perturbations des campagnes de vaccination contre la poliomyélite causée par le Covid-19", note l'organisation sanitaire.

Au début de la pandémie de Covid-19, "les campagnes contre la poliomyélite avaient été interrompues ou reportées", a expliqué lors du point presse le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique. "La présence de la poliomyélite dans n'importe quel coin de notre région constitue une menace pour tous les pays", a estimé à cette occasion le professeur Moustafa Mijiyawa, ministre de la santé du Togo, qui a plaidé pour de "meilleures campagnes de lutte contre la polio afin de protéger les enfants dans toute l'Afrique".

"Nous devons augmenter l'implication politique et financière des gouvernements et des partenaires afin de parcourir les derniers kilomètres nous séparant de la fin de toutes les formes de poliomyélite" sur le continent, a déclaré de son côté le Dr Tunji Funsho, président du Comité national PolioPlus du Rotary au Nigeria.

Les ministres de la Santé du continent ont tenu une session consacrée à la lutte contre la poliomyélite dans le cadre de la 71e session du Comité régional de l'OMS pour l'Afrique qui s'était ouverte mardi.