Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : l'association Ascovime soigne les populations rurales

De jeunes médecins d'Ascovime lors d'une consultation avec des patients à Nkongsamba, au Cameroun, le 17 juillet 2021.   -  
Copyright © africanews
ADRIEN MAROTTE/AFP or licensors

Cameroun

Chaque week-end, le chef de service de chirurgie digestive de l'hôpital central de Yaoundé, le docteur Georges Bwelle parcourt plusieurs kilomètres dans les zones reculées du Cameroun pour aider les plus démunis.

Une volonté d'aider qui lui vient de loin. Petit, il voit la santé de son père se dégrader après un accident de la route, faute d'accès aux soins. Après avoir sillonné les routes seul, il fonde l'association Ascovime en 2008 qui compte désormais plusieurs médecins.

"L'association Ascovime est une ONG qui parcourt les villages camerounais chaque semaine de février à décembre pour redonner le sourire aux personnes vulnérables", détaille le docteur Georges Bwelle. Il ajoute,"ceux qui sont dans le besoin, qui sont malades et qui n'ont pas accès à un médecin spécialisé."

La plupart du temps, l'association se rend dans les zones où la population n'a que rarement accès aux soins spécialisés, notamment dans les régions anglophones en proie à des conflits ou dans les prisons.

"Les services que nous offrons aux gens sont, tout d'abord, des services de médecine générale", continue le soignant.

"Nous voyons toutes sortes de blessures et ces soins sont accompagnés de soins spécialisés tels que la cardiologie, la gastro-entérologie, la pédiatrie, la gynécologie et il y a une unité d'ophtalmologie où quelqu'un peut faire un bilan de santé, recevoir une paire de lunettes ou un collyre". précise t-il.

À travers une quarantaine de missions par an, Ascovime offre près de 40 000 consultations, opère près de 1400 personnes et fourni du matériel scolaire à 20 000 enfants.

"Après la visite, vous pouvez au moins avoir un peu de répit par rapport aux affections courantes comme le mal de dents, les douleurs aux yeux, les maux de ceci et de cela", explique Térence Sama, directeur de la prison de Nkongsamba.

"Pendant au moins trois ou quatre mois, ça ne peut que rendre heureux les gens qui sont en détention et ça permet aussi d'améliorer leurs conditions de vie " a t-il ajouté.

Au Cameroun, pays de 25 millions d'habitants dirigé par Paul Biya depuis plus de 38 ans, l'espérance de vie moyenne est de 59 ans. Le pays possède un taux de pauvreté d'environ 40 % et un tiers de la population vit avec moins de 2 euros par jour.

Voir plus