Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les meilleurs athlètes africains des JO de Tokyo 2020

Les meilleurs athlètes africains des JO de Tokyo 2020
Eliud Kipchoge, Jeres Jechirchir, Joshua Cheptegei parés d'or aux JO de Tokyo 2020   -  
Copyright © africanews
AFP

Afrique

Ils ont brillé ou déçu lors des Jeux olympiques de Tokyo qui se sont achevés dimanche. Avec un total de 37 médailles dont 11 or, le continent réussi ses jeux.

L’équipe du Kenya en Or

Avec 10 médailles dont 4 en or 4 en argent et 2 en Bronze l’équipe olympique du Kenya a dominé les nations du continent arrachant au passage la 19è place mondiale. Le Kényan Emmanuel Korir est devenu champion olympique du 800 m en 1min45 sec 06 en devançant son compatriote Ferguson Rotich en 1 min 45 sec 23 en finale mercredi à Tokyo.

Peres Jepchirchir a remporté la médaille d’or en marathon en franchissant la ligne d’arrivée après 2 heures, 27 minutes et 20 secondes d’effort, sa meilleure performance de la saison. Pour la première fois, le Kenya s’est offert le doublé or-argent dans un marathon olympique, Brigid Kogsei.

Eliud Kipchoge a marqué l’histoire olympique du marathon masculin en signant une deuxième médaille d’or consécutive après Rio en 2016 ce dimanche à Tokyo. Kipchoge a terminé la course de dimanche en 2 heures, 8 minutes et 38 secondes.

Timothy Cheriuyot s’est offert l’argent sur le 1500m, le champion du monde est monté sur le podium, plus d’une dizaine année après Absel Kiprop à Pékin en 2008.

L’Ouganda plus performante

Attendu sur le 10.000 m, l’Ougandais Joshua Cheptegei s’est finalement dévoilé sur le 5.000m en remportant l’or et l’argent. Détenteur du record du monde et grand favori de la discipline, Joshua Cheptegei a offert à son pays deux médailles.

Peruth Chemutai en Or sur le 3000m steeple. A 22 ans, Chemutai a signé son premier podium international, après avoir pris la 5e place des Mondiaux de Doha en 2019.

Jacob Kiplimo, en bronze sur le 10.000m aux côtés de son compatriote Chepteigei.

L’Afrique du Sud en ballottage favorable

Avec des équipes en Football, en Surf et en Natation, la nation arc-en-ciel remporte 4 médailles dont 1 en or. L’équipe de football sud-africaine est sorti prématurément dès le premier tour des JO de Tokyo.

Un record pour Tatjana Schoenmaker.Trois jours après avoir décroché l’argent sur 100 mètres brasse, la Sud-Africaine s’est offert l’or sur le 200 mètres brasse en nageant en 2 minutes, 18 secondes et 95 centièmes.

En Surf, Bianca Buitendag a arraché l’argent dans l’une des nouvelles disciplines aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

L’Egypte, la grande surprise des JO

Les pharaons se sont hissés en demi-finale de Hand-ball avant d’être battus par les Espagnols en match pour la médaille de bronze. L’Égypte signe son record 6 médailles dont 1 en or. L’équipe de football s’est arrêtée en demi-finale.

Feryal Abdelaziz est devenue la première Égyptienne a remporté l’or en Karaté en battant l’Azerbaïdjanaise, Irina Zaretska, aux points.

Ahmed Elgendy en pentathlon moderne s’est offert une brillante médaille d’argent et devient le premier Africain à réaliser ce record dans la discipline.

L’Éthiopie tient son palmarès

L'Éthiopien Selemon Barega a décroché le premier titre de l'athlétisme des Jeux olympiques de Tokyo, en dominant le grand favori ougandais du 10.000 m Joshua Cheptegei au terme d'une course étouffante. À 21 ans, il succède aux légendes de son pays Kenenisa Bekele (titré en 2004 et 2008), Haile Gebrselassie (1996 et 2000) ou encore Tirunesh Dibaba chez les femmes (2008 et 2012).

L'Ėthiopienne Letesenbet Gidey a remporté la médaille de bronze des 10 000 mètres des Jeux olympiques de Tokyo.

Lamecha Girma a fini en argent sur le 3000 m steeple.

L’Éthiopie comptabilise 4 médailles, dont 1 en Or 1 en argent 2 en bronze.

Tunisie, l'espoir d'une jeunesse

À seulement 18 ans, le nageur Ahmed Hafnaoui a remporté l’or sur le 400 m nage libre. Le jeune nageur de l’Espérance Sportive de Tunis, spécialiste des longues distances, a bouclé la course en 3 min 43 sec 36, troisième meilleur chrono de l'année, coiffant dans la dernière longueur l'Australien Jack McLoughlin (3:43.52), 26 ans.

Mohamed Khalil Jendoubi, le Tunisien, qui évolue chez les - 58 kg, a créé la sensation ce samedi 24 juillet en devenant le deuxième taekwondoïste de son pays à décrocher une médaille aux Jeux Olympiques après Oussama Oueslati chez les - 80 kg à Rio 2016.

Soufiane El Bakkali est devenu, lundi 2 août, le premier Marocain médaillé d'or aux Jeux tous sports confondus depuis la légende Hicham El Guerrouj en 2004. L'athlète a dominé la finale du 3000 m steeple en devançant en 8 min 08 sec 90 l'Éthiopien Lamecha Girma (8'10''38) et le Kényan Benjamin Kigen (8'11''45) pour succéder au palmarès au Kényan Conseslus Kipruto, absent cette année.

Namibie, Botswana, Burkina Faso, Côte d'Ivoire

L’équipe botswanaise du 4x400m relais s’est parée de bronze créant l’exploit sur la piste de Tokyo. Quant à la Namibie, la sprinteuse Christine Mboma médaillée d’argent sur le 200m en 21 sec 81. Le Burkinabé Fabrice Zango en bronze sur le triple saut , l’ivoirienne Ruth Gbagbi en bronze en Taekwondo.