Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : appel à la vigilance à Beni après le double attentat à la bombe

Des soldats de la MONUSCO montent la garde devant l'église catholique Emmanuel Butsili à Beni, le 27 juin 2021.   -  
Copyright © africanews
SEBASTIEN KITSA MUSAYI/AFP or licensors

République démocratique du Congo

Un civil a été tué dimanche soir dans l’explosion d’une bombe à Beni dans l’Est de la République démocratique du Congo. Le porteur de l’engin a aussi perdu la vie dans l'explosion, alors que deux autres personnes ont été blessées.

Dans la matinée, une première bombe a explosé dans une église catholique de la localité. La dernière explosion a été revendiquée par le groupe Etat islamique. Dans cette ville du Nord-Kivu, les appels à la vigilance se multiplient. "C'est déjà un signe, ce n'est pas seulement ciblé sur l'église, ça peut être ciblé sur tous les endroits publics. Alors c'est un début et qui nous alerte pour faire attention. ", explique Monseigneur Laurent Sondirya, vicaire général de Béni.

L'insécurité dans la région oblige les populations élever la voix pour que dorénavant, la ville soit bouclée de façon régulière. Après le double attentat de dimanche, les activités scolaires et religieuses ont été suspendues pour une durée de deux jours. Les marchés ont aussi baissé leurs rideaux, ordre du colonel Narcisse Muteba, maire de Beni.

Pour atténuer l'instabilité qui sévit dans le Nord-Kivu, l'armée a demandé à "la population de Beni de dénoncer tout mouvement suspect, de se désolidariser des groupes armés et de se ranger derrière les forces armées".

Une présence islamiste qui prend de l'ampleur

Depuis octobre 2014, Beni et ses environs sont la cible du groupe ADF, affilié, selon les Etats-Unis, aux jihadistes de l'État islamique. D'après un décompte de l'épiscopat congolais, depuis 2013, les sériesde massacres commis par ces derniers ont fait au moins 6.000 morts. Néanmoins, c'est la première fois qu'une attaque kamikaze vise de cette manière une église catholique.

Les ADF sont des rebelles musulmans ougandais qui ont fait souche depuis plus de 25 ans dans l'Est congolais. Depuis le 6 mai, ils ont assiégé les provinces du Nord-Kivu et celle voisine de l'Ituri. Ils sontégalement accusés d'être à l'origine de la mort de 15 Casques bleus tanzaniens présents sur place en 2017.

Voir plus