Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La police italienne arrête 30 membres présumés d'une mafia nigériane

La police italienne arrête 30 membres présumés d'une mafia nigériane
  -  
Copyright © africanews
VINCENZO PINTO/AFP or licensors

Italie

La police italienne a déclaré lundi avoir arrêté 30 ressortissants nigérians soupçonnés d'être membres d'un groupe mafieux dans 14 provinces du pays.

L'opération, baptisée "Black Axe", a débuté à L'Aquila, capitale de la région des Abruzzes, et visait des membres de la mafia liée au trafic de drogue, à la prostitution, à l'immigration clandestine, à la fraude sur Internet, à la "fraude romantique" et au blanchiment d'argent.

La police italienne a également réussi à arrêter le chef de gang au cours d'une perquisition qui a concerné 25 locaux. "Nous avons appréhendé le chef d'une importante organisation", a déclaré la police. Il doit répondre de près de 100 chefs d'accusation, a-t-elle précisé.

La Black Axe (Hache Noire) s’est implantée en Italie au cours de la dernière décennie. Elle contrôle les petits larcins et a même supplanté les gangs italiens autochtones tels que la Ndranghetta, la Cosa Nostra et la Camorra. Une récente attaque de la police italienne a permis de démanteler plus de 74 membres de la mafia nigériane, dont leur chef, Emmanuel "Boogye" Okenwe, âgé de 50 ans.

La Black Axe est une société secrète qui a vu le jour au Nigeria dans les années 1970. Elle s'appelait initialement le Neo Black Movement et avait pour but de libérer la race noire, selon ses fondateurs.

Le groupe est bien organisé et possède souvent une chaîne de commandement, utilise des mots secrets, des signes et des armes de la même couleur. Il a été interdit au Nigeria et nombre de ses adeptes ont été arrêtés et poursuivis en justice. Il a continué d'exister au fil des ans et son influence est toujours visible dans les universités et autres institutions malgré son interdiction.

Voir plus