Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sénégal : solidarité en temps de ramadan

  -  
Copyright © africanews
Sylvain Cherkaoui/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Sénégal

Le temps d’une soirée, cette salle de classe prend les airs d’un fast-food pour la coupure du jeûne. Nous sommes à Dakar, au Sénégal, et ce genre de geste est tout ce qu’il y a de plus anodin, surtout en ce mois de ramadan.

Sauf qu’ici, ce sont des chrétiens qui en sont les initiateurs. Tout part d’un petit message sur Facebook lancé par Etienne Mamadou Ndour. Pour ce jeune homme, comme pour beaucoup d’autres, il n’y a rien d’étonnant. "Il ne faut pas que les gens en fassent une chose extraordinaire, c’est notre quotidien. Nous partageons le Ngalakh, nous partageons la viande de tabaski ensemble, nous partageons le lit ensemble, nous partageons nos noms de famille, nous partageons notre quotidien et nous partageons une chose. Un peuple, un but, une foi, c’est le Sénégal. Il n’y a pas de message en fait. C’est ce Sénégal-là qu’on aime. C’est cette jeunesse-là qu’on aime. Cette jeunesse déterminée et dynamique à dire, à se voir, à s’accepter et à s’aimer pour un but commun : un peuple, un but, une foi."

A l’heure où les discours extrémistes montent un peu partout dans le monde, cette mobilisation des jeunes chrétiens illustre encore la sacralité de la tolérance religieuse si chère aux Sénégalais. "En tant que musulmane, je suis juste ravie de voir cette cohésion. Pour dire vrai, j’ai eu à fréquenter des écoles chrétiennes, j’ai des amis chrétiens, une partie de la famille est aussi chrétienne, donc ça me fait du bien d’être ici en cohésion. Ce qu’on voit ici, c’est juste une jeunesse, c’est juste un peuple, c’est juste un partage. Donc, tant qu’il y a tout ça, on ne peut que ce réjouir de ce qu’on a", explique Marième Dieng, une jeune musulmane.

Place maintenant à l’action. Tel un bataillon armé de carafes et de petits sachets, les jeunes investissent la rue par petits groupes. Café, lait, pain, les packs sont distribués aux passants et passagers des véhicules coincés dans la circulation. Un geste salué par les musulmans. "Ce pays nous appartient tous. Donc, ce geste de nos parents chrétiens est vraiment génial. Et ce n’est pas seulement pour la rupture du jeûne, ils le font à chaque événement, les musulmans en font aussi de même. Donc, cela montre qu’au Sénégal, il n’y a aucune différence entre musulmans et chrétiens."

Cette action des jeunes chrétiens rappelle donc l’attachement de la jeunesse sénégalaise à cette paisible cohabitation religieuse. Une jeunesse qui refuse d’être la génération qui sacrifiera cet héritage que ses ancêtres ont mis des siècles à bâtir.

Voir plus