Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : des bateaux électriques pour preserver le lac Victoria

Un pêcheur accoste son bateau à moteur électrique, sur les rives de la plage de Koguna à Mbita, dans le comté de Homabay, à l'ouest du Kenya, le 21 février 2021   -  
Copyright © africanews
SIMON MAINA/AFP or licensors -

Kenya

Au Kenya, des dizaines de milliers de bateaux se rendent sur le lac Victoria chaque jour, propulsés par des moteurs à essence coûteux et polluants.

Pour réduire le niveau de pollution du lac, la start-up ASOBO propose des moteurs électriques moins chers, plus fiables et respectueux de l’environnement."Pour l'ensemble de la communauté, ce que nous faisons, c'est de réduire massivement les émissions de CO2 et d’autres émissions négatives dans l'air, ainsi que la pollution pétrolière dans le lac, qui sont toutes associées à l'utilisation de moteurs à essence. Ainsi, avec le temps, avec notre modèle, nous espérons contribuer à un environnement beaucoup plus propre", déclare Laurence Friso, cofondateur d'ASOBO

Le prix d’un moteur à essence varie selon son ancienneté et son kilométrage. ASOBO cible donc les pêcheurs dans différents points pour leur proposer des moteurs moins chers, avec un coût moyen à 20% inférieur.

Outre la préservation de l’environnement, les pêcheurs du lac Victoria apprécient surtout le prix des moteurs électriques, qui reste à un taux fixe. "C'est facile pour moi car même les mauvais jours, quand on a une petite prise, je ne vais pas supplier les stations pour avoir de l'essence. Au lieu de ça, j'informe simplement ASOBO et ils apportent les batteries et je vais au lac pour pêcher", confie Linet Achieng' Rogo, une propriétaire de bateau.

L'initiative de la start-up ASOBO peut contribuer à baisser le taux de pollution du deuxième plus grand lac d'eau douce au monde. De quoi préserver le niveau d’oxygène nécessaire à la survie des poissons.

Voir plus