Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

A zanzibar, le tourisme fait fi du coronavirus

  -  
Copyright © africanews
AFP

Tanzanie

L’île profite des largesses de la Tanzanie face au coronavirus. Depuis 6 mois, la Tanzanie dit avoir été libérée du coronavirus grâce aux prières.

Le pays, dont le président John Magufuli a dès le départ minimisé la dangerosité du virus quand ses voisins se barricadaient, n'observe aucune mesure destinée à limiter la pandémie.

"C'est pour cette raison que nous ne portons pas de masques ici. Vous croyez que nous n'avons pas peur de mourir ? C'est juste qu'il n'y a pas de Covid-19", avait-il lancé.

Suffisant pour pousser des adeptes de l’existence sans restrictions, à choisir la destination.

‘’ Honnêtement, ça fait du bien d'être sans masque, je n'ai pas peur. Alors, vivez votre vie et venez nous rendre visite'', souligne Rachel, touriste américaine.

Elle n’est pas seule à apprécier la liberté à Zanzibar. Kate, venue de l’Ouganda, savoure aussi sur cette île, une vie inimaginable dans bien des pays en cette période de crise sanitaire. Et ne boude pas son plaisir.

"Je n'ai pas vraiment eu peur, parce que je veux dire, nous devons vivre notre vie, nous devons continuer à vivre. Corona sera là, mais nous devons continuer à vivre".

Port du masque et respect de la distanciation sociale non-obligatoire. Ici, la roue tourne comme avant l’apparition du virus. Une attitude qui contraste avec les appels à la vigilance des pouvoirs publics face au covid-19 malgré tout.

"Vous trouvez qu'il y a des contradictions, d'une part le gouvernement veut minimiser la situation, mais d'autre part à la la télévision d'État elle-même diffuse des publicités qui demandent aux gens de faire attention.’’, avance l'opposant Ismail Jusa.

Pas de quoi empêcher ces touristes de profiter des plages de Zanzibar et de son sable fin. Alors que des cas de coronavirus sont signalés sur cette île. En 2018, les recettes touristiques en Tanzanie s’élevaient à 2,4 milliards de dollars.

Voir plus