Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Visite controversée du président égyptien Al Sissi en France

  -  
Copyright © africanews
Michel Euler/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Egypte

Abdel Fattah Al-Sissi reçu par son homologue français ce lundi à l'Elysée. Les deux hommes ont débattu des grandes crises régionales entre autres la lutte contre le terrorisme en Libye, mais aussi de la situation des Droits de l'Homme en Egypte, un point sur lequel les deux étaient attendus par la presse. Pour Emmanuel Macron, la priorité est au renforcement d'un partenariat stratégique avec le pays le plus peuplé du monde arabe, considéré comme un "pôle de stabilité" dans une région volatile.

''Je ne conditionnerai pas notre coopération en matière de défense comme en matière économique à ces désaccords. Je crois à la souveraineté des peuples et au respect de nos intérêts légitimes et réciproques. Je pense qu'il est plus efficace d'avoir une politique de dialogue exigeante qu'une politique de boycott qui viendrait réduire l'efficacité d'un de nos partenaires dans la lutte contre le terrorisme et pour la stabilité régionale. Je vous réponds très franchement : je pense que faire un tel conditionnement ne ferait pas avancer une seule seconde les sujets que nous portons parce qu'il romprait la discussion sur ces derniers et conditionnerait plutôt à fragiliser un de nos partenaires dans la lutte contre le terrorisme et pour la stabilité dans la région", a déclaré Emmanuel Macron.

Qualifié de dictateur, le président égyptien Abdel Fatah Al Sissi a attaqué les médias qui, selon lui, contribuent à diffuser une image négative de sa gouvernance. ''Vous les médias vous vous concentrez sur cette question et vous nous dépeignez comme n'ayant aucun respect pour les gens, comme si nous n'aimions pas notre société, ou comme si nous étions des leaders violents, des despotes. Et c'est inacceptable", s'est-il indigné.

Selon les ONG, l'Egypte compterait plus de 60 000 détenus d'opinion. Et pour marquer leur opposition à cette visite du président égyptien en France, elles ont appelé manifester mardi devant l'Assemblée nationale.

Voir plus