Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burkina Faso : l'opposition dénonce des irrégularités

Vote count underway in Burkina Faso   -  
Copyright © africanews
Sophie Garcia/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Burkina Faso

Un dimanche, jour de vote pour les Burkinabè. Face à un Roch Marc Christian Kaboré visant un second mandat, le chef de file de l'opposition Zéphirin Diabré, ou encore Eddie Komboïgo, le candidat de l'ancien parti présidentiel, veulent s'imposer face au président sortant, mais dénonçaient hier des fraudes dans le déroulement du vote.

"Nous sommes des républicains. Tout résultat qui est sincère, nous allons l'accepter et aller acclamer et féliciter le vainqueur. Et nous attendons que si c'est nous qui sommes les vainqueurs, le MPP et son candidat viennent nous féliciter. Nous n'accepterons pas d'aller cautionner une mascarade et des résultats qui seraient entachés de fraudes et d'illégalités" a déclaré à la presse Zéphirin Diabré, après avoir voté, qui a également ajouté que L'opposant a affirmé que la victoire d'un parti "dès le premier tour" serait "inconcevable".

Une partie du pays privé d'élections

Au delà des accusations des membres de l'opposition, le scrutin a été marqué par la présence de l'insécurité au moment du vote. Si dans la capitale Ouagadougou le déplacement aux urnes s'est déroulé sans encombre, des bureaux de votes ont dû fermer ailleurs dans le pays. Des habitants ont été menacés de représailles en cas de déplacements aux urnes et ont été forcés de rester chez eux.

Faute d'une présence de l'Etat, suffisante, la Cour constitutionnelle avait déjà constaté avant le jour du vote que 18% du territoire ne pourrait pas participer. Mais après avoir reçu des menaces, près de 65% des bureaux de vote de la province de Tapoa, dans l'Est du pays, n'ont pas pu ouvrir.

Dans la région du Sahel, à l'extrême-Nord du Burkina Faso, une des zones les plus touchées par les attaques djihadistes, les votes étaient quasiment inexistant. L'arrivée tardive des forces de sécurité y a empêché un déroulement correct des élections.

Dans les autres régions du pays, le décompte des voix a pu commencer sans obstacles. Les résultats de l'élections devraient être connu dans les prochains jours

Voir plus