Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Seize morts après la nouvelle arrestation de Bobi Wine

wine arrest   -  
Copyright © africanews
AP/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Ouganda

La police ougandaise a eu besoin de plusieurs heures pour disperser les manifestants qui protestaient contre l'annonce de la nouvelle arrestation de **Bobi Wine.**

Aux jets de pierre et pneus brûlés sur la chaussée, les forces de l'ordre ont répliqué par des tirs d'armes létales et des gaz lacrymogènes.

"Tout ce qu'a fait la police, c'est nous attaquer, explique un sympathisant du principal opposant politique du pays. Bobi Wine était venu rencontrer les gens pour les convaincre de voter pou lui aux prochaines élections mais en le mettant à nouveau en prison, ils font tout pour lui faire perdre du temps dans sa campagne"

7 morts et une trentaine de blessés selon un premier bilan

Les heurts ont été cette fois très violents. Le bilan fait état de 16 morts et de 45 blessés dont une dizaine par balles.

Bobi Wine était encore entendu par la police mercredi soir. Il lui est reproché d'avoir organisé un rassemblement illégal et contraire au règlement de lutte contre le Coronavirus. La star de la chanson devenue député, s'annonce à 38 ans comme le principal adversaire du président Yoweri Museveni lors de l'élection en janvier 2021.

A l'international, plusieurs voix, comme celle du porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, pour demander la création en Ouganda d'un "espace permettant aux gens de s'exprimer, via des manifestations ou un processus démocratique".

Voir plus