Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Coronavirus : le Malawi annnule les célébrations de l'indépendance

Coronavirus : le Malawi annnule les célébrations de l'indépendance

Malawi

Le nouveau président du Malawi, Lazarus Chakwera, a annulé dimanche les célébrations de l’indépendance de ce pays d’Afrique australe prévues lundi et réduit de manière draconienne sa cérémonie d’investiture le même jour, en raison d’une forte hausse des cas de coronavirus.

Cette annulation va doucher l’enthousiasme suscité par l‘élection historique de M. Chakwera, ex-chef de l’opposition proclamé vainqueur du scrutin présidentiel du 23 juin, organisé après l’annulation pour fraude de la réélection en 2019 du sortant Peter Mutharika en raison de fraudes massives.

Le nouveau président a prêté serment le 28 juin, mais sa cérémonie d’investiture était programmée dans un stade lundi afin de coïncider avec le 56e anniversaire de l’indépendance de cette ancienne colonie britannique.

M. Chakwera avait déjà divisé par deux samedi l’assistance autorisée au stade, à 20.000, afin de limiter la propagation du Covid-19.

Mais dans une allocution dimanche, il a annulé les festivités dans le stade, qui auront finalement lieu dans une caserne militaire en présence d’une centaine d’invités triés sur le volet.

Considéré comme un des pays les plus pauvres de la planète, avec plus de la moitié de la population sous le seuil de pauvreté selon la Banque mondiale, le Malawi compte officiellement 17 morts pour 1.613 cas de coronavirus, dont 7 % recensés au cours du dernier bilan sur 24 heures.

Au moins 64 % de ces nouvelles contaminations se sont produites par “transmission communautaire”, c’est-à-dire au sein des familles et des populations locales, selon les statistiques officielles.

“Eu égard à cette accélération de la transmission locale et de son expansion géographique, j’ai décidé d’annuler la célébration” de l’indépendance, a déclaré le président Chakwera dans une brève allocution télévisée. “Le coronavirus se propage plus vite qu’avant et il se propage avec la capacité de tuer”, a-t-il affirmé.

En avril, des milliers de Malawites, qui survivent au jour le jour du commerce informel, étaient descendus dans les rues pour s’opposer au confinement décrété par le président Mutharika.

La justice leur avait donné raison en suspendant sine die l’ordre présidentiel, au motif qu’il ne prévoyait aucune aide à ceux qui auraient été privés de leurs revenus.

AFP

Voir plus