Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Interview

interview

Le tourisme africain à l'épreuve du confinement [Interview]

Interview

Au début de l’année 2020, le secteur du tourisme en Afrique, deuxième industrie touristique au monde par sa croissance, devait rapporter des milliards de dollars.

Cependant, la pandémie de Covid-19 a pratiquement paralysé les voyages et le tourisme. L’Organisation mondiale du tourisme des Nations unies estime que la pandémie coûtera jusqu‘à 2 millions d’emplois directs et indirects dans le secteur du tourisme sur le continent.

De nombreux pays font état d’une forte perte de recettes globales, la plupart d’entre eux dépendant fortement des voyageurs internationaux.

En termes de développement du tourisme, je pense que c'est une occasion en or de revoir l'offre de produits et de la diversifier évidemment.

La Tanzanie a été le premier pays à rouvrir ses frontières aux touristes et aux voyages internationaux, suivie par les Seychelles, la Tunisie, l‘Égypte, la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Rwanda, le Liberia et la Zambie.

Des destinations populaires comme l’Afrique du Sud ont choisi de repousser leur date de réouverture au début de l’année 2021, le gouvernement ayant progressivement commencé à les rouvrir.

Comme de plus en plus de pays africains ouvrent leurs frontières, le Comité de la crise mondiale du tourisme, dirigé par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), a élaboré des lignes directrices pour relancer le tourisme.

Dans cette interview, Nyasha K Mutizwa discute de ces lignes directrices et de la nouvelle norme pour les voyages sur le continent avec Elcia Grandcourt, directrice régionale de l’OMT pour l’Afrique.