Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Maroc-Espagne : les eaux territoriales en question

Maroc

Le Maroc et l’Espagne affichent leur accord sur la question de la définition de leurs frontières maritimes respectives, ne serait-ce que devant les cameras, à l’occasion de la visite de la patronne de la diplomatie espagnole dans le royaume nord-africain.

Des sourires diplomatiques vite dissipés au moment d‘évoquer le fond du dossier où les deux parties évoquent des questions de souveraineté sur ce qu’elles considèrent comme leurs eaux territoriales.

En conférence de presse, si Arancha Gonzalez Laya, la ministre espagnole des Affaires étrangères et son homologue marocain Nasser Bourita se disent prêts à dialoguer, chacun évoque ses préalables.

Je pense qu'ils seront rassurés en écoutant le ministre dire qu'il n'y aura pas de politique unilatérale, ce qui se fera, c'est le dialogue pour trouver des solutions d'un commun accord.

« En délimitant ses espaces maritimes, le Maroc a exercé un droit souverain qui lui est garantie par les conventions internationales, et notamment la convention sur le droit de la mer, a commencé M. Bourita. L’Espagne l’a déjà fait à travers des législations nationales et le Maroc a considéré que c‘était le droit de l’Espagne de le faire, à travers plusieurs textes, le dernier date de 2010 ».

Réponse de la patronne de la diplomatie espagnole.

« Je tiens à remercier le ministre Bourita pour ses paroles, qui, je pense, rassureront énormément ceux qui pourraient avoir des doutes sur la manière dont la délimitation des espaces maritimes par le Maroc se ferait. Je pense en particulier à nos concitoyens des Les Canaries. Je pense qu’ils seront rassurés en écoutant le ministre dire qu’il n’y aura pas de politique unilatérale, ce qui se fera, c’est le dialogue pour trouver des solutions d’un commun accord. Je vous en remercie vivement ».

La première visite d’Arancha Gonzalez Laya au Maroc intervient quelques jours après que Rabat a officialisé l’extension de ses eaux territoriales non seulement au Sahara Occidental, mais aussi aux Îles Canaries administrées par l’Espagne mais revendiquée le Maroc

Voir plus