Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Boko Haram tue 19 bergers nigérians lors d'affrontements (sources)

Nigéria

Des djihadistes de Boko Haram ont abattu samedi 19 éleveurs de bétail dans le nord-est du Nigeria, ont indiqué à des sources de la milice civile et des habitants.

La tension reste forte dans la localité de Ngala dans le nord-est du Nigeria, frontalière avec le Cameroun, au lendemain de la mort de 19 bergers lors d’une attaque perpétrée par les djihadistes de Boko Haram.

Selon la milice civile et plusieurs habitants, des bergers peuls, assiégés par une série d’attaques armées visant leur bétail, ont poursuivi Boko Haram ; ce qui a déclenché une fusillade acharnée à l’extérieur du village de Fuhe.

Ces derniers ont été maitrisés par des djihadistes mieux armés, et bien plus entrainés, a témoigné Mada, un habitant du village.

Les corps des victimes ont été amenés à la police par des miliciens, a indiqué Umar Kachalla le chef de la milice anti-djihadiste.

Boko Haram cible de plus en plus les agriculteurs, les éleveurs et les bûcherons qu’ils accusent d’espionner et de transmettre des informations aux militaires et aux milices locales qui les combattent.

Ils ont également attaqué des communautés d‘éleveurs, saisissant du bétail – une denrée précieuse dans la région – pour financer leurs opérations.

Boko Haram et le groupe de l‘État islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) sont connus pour opérer dans les zones autour de Ngala et de la ville voisine de Gamboru.

L’ISWAP se concentre sur le ciblage des installations et des troupes militaires depuis 2018, tandis que la faction Boko Haram est connue pour ses attaques aveugles contre des civils.

En août 2014, Boko Haram a saisi Ngala et Gamboru, un centre commercial, mais les troupes nigérianes ont repris les deux villes en septembre 2015 avec l’aide des militaires tchadiens.

Malgré la reconquête de la région, les combattants djihadistes continuent de lancer des attaques sporadiques, de tendre des embuscades aux troupes et aux véhicules, ainsi que d’attaquer et d’enlever des agriculteurs.

En novembre de l’année dernière, Boko Haram a enlevé une cinquantaine de bûcherons dans le village de Bulakesa, près de Gamboru.
Le conflit qui dure depuis une décennie a tué 35 000 personnes et déplacé environ deux millions de personnes de leurs foyers.

La violence s’est propagée au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins, entraînant la formation d’une coalition militaire régionale pour combattre les djihadistes.

AFP

Voir plus