Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : la présidente de l'Assemblée nationale menacée de déchéance par son parti

RDC : la présidente de l'Assemblée nationale menacée de déchéance par son parti

République démocratique du Congo

Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale en République démocratique du Congo serait-elle dans le viseur de certains caciques du PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie), sa propre famille politique ? Ces derniers jours, cette question anime le débat politique en RD Congo où certains députés de l’ancien parti au pouvoir sont accusés d’ourdir un plan pour forcer à la démission celle qui est la première femme à ravir le perchoir du Parlement congolais.

Selon certaines indiscrétions reprises par quelques médias congolais, une motion de défiance initiée par un groupe de députés du Front commun pour le Congo – particulièrement ceux du PPRD – est actuellement en préparation et pourrait être déposée au cours de la semaine.

Ces députés a priori mécontents reprochent à Jeanine Mabunda d’être « inactive, incompétente, avec un manque de charisme et de leadership politique » depuis qu’elle est à la tête de l’Assemblée nationale, indique le site L’interview.cd.

En attendant la confirmation ou non de cette motion de défiance, la présidence de la Chambre basse du Parlement de la RDC peut d’ores et déjà compter sur le soutien de certaines personnalités de la sphère politique congolaise. « Certes il y a des défis à relever, mais je ne pense pas qu’il soit opportun de songer au remplacement des membres du Bureau de l’Assemblée nationale. La collègue Jeanine Mabunda,1ère femme élue Présidente de l’Assemblée nationale incarne une certaine nouveauté dont nous devrions être tous fiers », s’est par exemple exprimé sur son compte Twitter Juvenal Munubo, député national de l’UNC.

La sénatrice Francine Muyumba, ancienne présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse, s’est voulue plus virulente, voyant dans cette opération le « machisme » de ses instigateurs. « Les attaques contre @JeanineMabunda s’adressent à toutes les femmes de la #RDC et de l’Afrique. Une femme engagée, indépendante d’esprit, compétente et charismatique est toujours combattue. Nous n’allons pas laisser libre cours au machisme », a-t-elle tancé sur son compte Twitter.

Ce mardi, les débats autour de la tentative de destitution de Jeanine Mabunda rassemblaient pas moins de 200 tweets sur le réseau social Twitter, dont l’essentiel était le témoignage de soutien à la présidente de l’Assemblée nationale congolaise. Cette dernière n’a pas encore réagi, se contentant juste de retweeter certains messages d’encouragement.

Tout comme le Front commun pour le Congo de l’ancien chef d’Etat Joseph Kabila qui ne s’est pas encore officiellement exprimé sur la question, alors que la tension ne cesse de grimper au sein de la coalition au pouvoir, formée avec la coalition Cap pour le Changement (CACH) du président de la République Félix Tshisekedi.

>>> LIRE AUSSI : Jeanine Mabunda, nouvelle présidente du Parlement en RDC
Voir plus