Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC – Gratuité de l'enseignement : une affaire de Kabila ou de Tshisekedi ?

RDC – Gratuité de l'enseignement : une affaire de Kabila ou de Tshisekedi ?

République démocratique du Congo

Si pour beaucoup de Congolais, Félix Tshisekedi est en passe de devenir le père de la gratuité de l’enseignement public, cet avis est loin de convaincre le camp de l’ancien président Joseph Kabila. Un débat en vue entre les deux alliés au pouvoir.

C’est Emmanuel Ramazani Shadary qui a jeté le pavé dans la mare. Lors d’un meeting à Lumbumbashi, le secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) de Joseph Kabila a rappelé lundi à qui voulait l’entendre que c’est l’ancien président congolais qui est l’auteur de la gratuité de l’enseignement public en RDC.

« Quand vous écoutez qu’on parle de la gratuité de l’enseignement, sachez que c’est notre programme, le programme de Joseph Kabila. La gratuité de l’enseignement est reconnue dans la constitution. Et la constitution a été promulguée par Joseph Kabila Kabange », a déclaré le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 remportée par Félix Tshisekedi d’après la commission électorale et la cour constitutionnelle.

Mais que dira le camp Tshisekedi en guise de réponse à cette sortie ? Difficile pour l’instant de prédire. C’est donc un véritable débat qui est en passe de s’ouvrir entre les deux alliés au pouvoir autour de la paternité de la gratuité de l’enseignement public en RDC.

Néanmoins, des observateurs nuancent déjà en indiquant que la constitution étant l’expression de la volonté du peuple, l’important, c’est de faire preuve de volonté politique pour appliquer une disposition constitutionnelle. « Ce qui ne s’est jamais fait durant les 18 ans de règne de Kabila », a commenté le jeune Kazadi, un étudiant de Kinshasa.

D’autres estiment qu’en dépit de plusieurs obstacles (disponibilité des fonds par exemple), ce programme pourrait constituer un début de solution aux difficultés rencontrées depuis des lustres dans la mise en œuvre de politiques éducatives.

>>> LIRE AUSSI : RDC : des messes perturbées par des manifestations contre la grève des enseignants à Bukavu
Voir plus