Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Madagascar : des blessés lors d'une manifestation contre un projet d'extension de la capitale

Madagascar : des blessés lors d'une manifestation contre un projet d'extension de la capitale

Madagascar

Quatre gendarmes et un civil ont été blessés dans la banlieue d’Antananarivo lors d’affrontements entre forces de l’ordre et des opposants à un vaste projet présidentiel d’extension de la capitale malgache, a-t-on appris vendredi auprès de la gendarmerie.

Jeudi soir, “la gendarmerie est intervenue après avoir reçu un appel de la part de l’entreprise en charge du projet présidentiel après une attaque de jets de pierres”, a déclaré à l’AFP le secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie, le général Richard Ravalomanana.

Des équipements de construction ont été saccagés lors de ces incidents, selon le ministère de l’Aménagement du territoire.

Les gendarmes ont arrêté sur place quatre personnes, redoublant la colère des manifestants qui ont réclamé leur libération. “Certaines personnes ont tout de suite jeté des pierres aux éléments de la gendarmerie, alors on a répliqué par des bombes lacrymogènes”, a ajouté le général Ravalomanana.

Dépassés par le nombre de manifestants et à court de gaz, les gendarmes ont finalement quitté précipitamment les lieux, laissant deux de leurs collègues sur place. La gendarmerie a fait état de cinq blessés – un civil et quatre éléments des forces de l’ordre – dont un grièvement. 

Promesses électorales

L’extension de la capitale figure parmi les promesses électorales du président Andry Rajoelina, élu en 2018. Elle est destinée à désengorger Antananarivo, construite sur des collines et complètement embouteillée et surpeuplée (environ 3 millions d’habitants).

Etendu sur 1.000 hectares, ce quartier nouveau, baptisé Tana-Masoandro ou Antananarivo Soleil, doit accueillir de nouveaux bâtiments administratifs, dont les ministères, le Sénat, une université, un centre international de conférences, des hôtels et 100.000 résidents.

Ce mégaprojet, dont le coût n’a pas été rendu public, doit voir le jour d’ici cinq ans. Seule la construction d’un pont, qui doit relier le nouveau quartier au reste de la capitale, a débuté.

L‘éclosion d’Antananarivo Soleil nécessite de remblayer des rizières dans la commune d’Ambohitrimanjaka, spécialisée dans la riziculture et la briqueterie. Un sacrilège, selon les détracteurs du projet, qui ont promis une nouvelle manifestation samedi.

AFP

Voir plus