Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC -Interdiction de manifestation : la LUCHA attaque la décision

RDC -Interdiction de manifestation : la LUCHA attaque la décision

République démocratique du Congo

En RDC, la Lutte pour le changement (LUCHA) est opposée à l’interdiction par le gouverneur de Kinshasa d’une manifestation de l’opposition prévue dimanche. Pour le mouvement citoyen, c’est une décision « arbitraire ».

De grandes figures de l’opposition de RDC dont Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi réunis autour de la coalition Lamuka devraient organiser une marche dans la ville de Kinshasa dimanche 30 juin.

Il devrait être question entre autres de protester contre l’invalidation par la Cour constitutionnelle du mandat d’une vingtaine de députés de Lamuka.

Or, c’est ce dimanche que la RDC va commémorer le 59è anniversaire de son indépendance. Même s’il n’y aura pas de défilé militaire, pour des autorités congolaises, il s’agira ce jour-là, de méditation pour tous les Congolais.

Et donc pas question de manifestations. « Organiser des marches à cette date friserait le sabotage contre la mémoire de la République », a écrit Gentiny Ngobila, nouveau gouverneur (il a été intronisé la semaine dernière.) de la ville de Kinshasa dans la note de service numéro 891 du 27 juin dernier.

Argument insuffisant pour convaincre la Lutte pour le changement (LUCHA) qui rappelle que ce n’est pas à M. Ngobila de décider de l’opportunité d’une marche. « Nous sommes les 1ers indignés du peu d’égards aux vrais problèmes des Congolais dans la démarche des leaders de LAMUKA. Cependant, c’est leur droit de manifester, serait-ce un 30 juin. Il ne revient ni Gentiny, à ni à personne d’autre de décider que c’est opportun ou pas », écrit le mouvement citoyen sur son compte Twitter.

Et d’ajouter : « Il n’y a pas meilleure façon de désacraliser le 30 juin (symbole par excellence de la conquête et de l’attachement à la liberté pour le Peuple Congolais) que de dénier à ceux qui veulent manifester pacifiquement la liberté de le faire ».

Reste à savoir quelle attitude adopteront les membres de Lamuka face à cette décision du gouverneur.

>>> LIRE AUSSI : RDC : manifestation d’opposants interdite dimanche à Kinshasa
Voir plus