Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Etats-Unis - Assassinat du rappeur Nipsey Hussle : la théorie du complot fait surface

Etats-Unis - Assassinat du rappeur Nipsey Hussle : la théorie du complot fait surface

Erythrée

Les hommages se poursuivent à l’endroit de Nipsey Hussle, rappeur d’origine érythréenne tué dans la soirée de dimanche lors d’une fusillade à Los Angeles. Si la police a évoqué la piste d’un règlement de comptes entre gangs ennemis, une nouvelle théorie se répand sur les réseaux sociaux : celle d’un complot ourdi par l’industrie pharmaceutique et du gouvernement américain.

Pour comprendre cette thèse, il faut remonter à l’engagement du rappeur en faveur de l’herboriste hondurien Alfredo Bowma, plus connu sous le nom de Dr Sebi. Dès les années 80, ce dernier se targue d’avoir élaboré des remèdes à bases de plantes efficaces contre des maladies telles que le VIH/Sida, l’arthrite, l’asthme, le diabète ou même le cancer. Au nombre de ses présumés clients, le musicien Michael Jackson, ou encore l’acteur John Travolta.

En contrechamp de son succès, le tradipraticien doit aussi composer avec l’hostilité des autorités américaines qui l’accusent de propagande. L’institut de recherche de l’herboriste, USHA, a dès lors fait l’objet d’un procès dans l’Etat de New York à la fin des années 80. Déclaré non coupable à l’issue du procès, Dr Sebi a dû conclure un accord avec le tribunal dans lequel il s’engageait à ne plus revendiquer le traitement de maladies par ses produits. Décédé en 2016 des suites d’une pneumonie, à l‘âge de 82 ans, Dr Sebi continue toutefois de susciter l’admiration de célébrités, parmi lesquelles le rappeur Nipsey Hussle.

Avant son décès dimanche, le rappeur travaillait sur un projet de documentaire dans lequel il retraçait le parcours, mais surtout le procès polémique de l’herboriste. Et de l’avis des théories complotistes, c’est là, la cause du décès du rappeur, qui aurait été orchestré par l’industrie pharmaceutique et le gouvernement américain. Les adeptes de cette théorie mettent notamment en parallèle la coïncidence bavarde avec le décès d’une autre artiste : la musicienne hondurienne Lisa ‘Left Eye’ Lopes tuée dans un accident de voiture en 2002 après qu’elle ait rendu visite à Dr Sebi.

Mais, c’est surtout le tweet énigmatique du rappeur posté quelques heures seulement avant son décès, qui nourrit la polémique. « Avoir de puissants ennemis est une bénédiction », avait-il écrit. L’acteur Nick Cannon, qui semble s’aligner sur cette thèse, a promis de terminer le documentaire. « Ils ne peuvent pas tous nous tuer », a-t-il posté sur Instagram.

La police de Los Angeles, elle, s’applique à retrouver le présumé assassin de Nipsey Hussle : un jeune homme de 29 ans, aperçu dans les vidéos de surveillance, en train de tirer les coups de feu fatals au rappeur. Un suspect a d’ailleurs été interpellé dans la soirée de mardi.

Voir plus