Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Soudan : une marche programmée sur le palais présidentiel ce jeudi

Soudan : une marche programmée sur le palais présidentiel ce jeudi

Soudan

La crise sociale doublée de revendications politiques au Soudan ne s‘étouffe pas, au contraire, elle gagne en intensité avec la résistance des groupes contestataires. L’un d’eux a appelé à une marche sur le palais présidentiel afin d’en déloger le chef de l’Etat, Omar el-Béchir.

Les protestataires au Soudan ne comptent pas lâcher du lest. Alors que la situation s’enlise, une fédération de syndicats de professionnels soudanais a appelé les populations à un rassemblement devant le palais présidentiel, dans la capitale Khartoum, pour exiger la démission du président Omar el-Béchir.

La fédération qui regroupe entre autres des médecins, des enseignants et des ingénieurs a annoncé que la marche aurait lieu ce jeudi. De quoi raviver les craintes d’une nouvelle journée de violence, comme les précédentes marches sur le palais qui ont vu des affrontements entre la police et les manifestants. Le bilan officiel des manifestations fait notamment état de 30 morts, quand l’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch parle elle de 51 morts.

>>> LIRE AUSSI : Soudan : un enseignant mort à la suite de blessures en détention

Miné par une profonde crise économique, le Soudan est secoué depuis le 19 décembre par des manifestations quasi-quotidiennes déclenchées par la décision du gouvernement de tripler le prix du pain. Ces revendications ont rapidement glissé vers un agenda plus politique, exigeant le départ du président Béchir, au pouvoir depuis un coup d’Etat mené en 1989.

Réunis mercredi pour la première fois en conférence depuis le début de la crise, la fédération de professionnels soudanais et ses principaux soutiens que sont les partis d’opposition ont réitéré l’objectif de faire chuter le régime d’Omar el-Béchir. “Nous continuerons ce soulèvement jusqu‘à ce que le régime soit renversé”, a déclaré Sara Najdullah, la secrétaire générale du principal parti d’opposition Al-Oumma.

En plus du départ du président Béchir, ils réclament la mise en place d’un gouvernement de transition de quatre ans qui organisera des élections crédibles à l’issue de son mandat. A cette requête, le gouvernement répond que seules des élections peuvent aboutir à un changement de gouvernement.

>>> LIRE AUSSI : Soudan : la voix des manifestants doit être respectée, dit le Premier ministre
Voir plus