Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Mondial 2018 : la Suisse bat la Serbie 2-1 et occupe la deuxième place du groupe E

Mondial 2018 : la Suisse bat la Serbie 2-1 et occupe la deuxième place du groupe E

Russie

<p><strong>Lors de sa deuxième sortie, la Suisse a battu la Serbie par deux buts à un. Un résultat qui propulse la “Nati” à la 2è place du groupe E derrière le Brésil.</strong></p> <p>Tout un symbole. Menée au score pendant près d’une heure de jeu par la talentueuse équipe de Serbie, qui aurait pu d’ores et déjà valider son billet pour les 8es de finales en cas de succès, la “Nati” a réussi à renverser la situation grâce à ses milieux Xhaka (52e), né en Suisse de famille kosovare, et Shaqiri (90e), né au Kosovo. </p> <p>Avec ce résultat, la Suisse (2e, 4 points) passe devant la Serbie (3e, 3 points), alors que le Brésil, vainqueur plus tôt contre du Costa Rica (2-0), s’est emparé de la tête du groupe E grâce à une meilleure différence de but. Le duel Brésil-Serbie mercredi prochain à Moscou aura tout d’une “finale”, tandis que la Suisse devra s’imposer face à des “Ticos” déjà éliminés pour espérer arracher la première place.</p> <h3>Et les “Kosovars” firent l’affaire</h3> <p>Si les deux sélectionneurs natifs de Bosnie-Herzégovine, Vladimir Petkovic pour la Suisse et Mladen Krstajic pour la Serbie, se sont refusés à accréditer l’idée d’un “derby” entre les deux pays, en raison des nombreux joueurs d’origine balkanique dans les rangs helvètes, sur le terrain en tout cas, cela en avait tout l’air.</p> <p>Il suffisait de voir Mitrovic narguer le “Kosovar” Shaqiri après une “virgule” manquée, ou les puissants sifflets d’un stade acquis à la Serbie sur chacune de ses prises de balle, pour s’en rendre compte.</p> <p>Et après à peine cinq minutes de jeu, les dizaines de milliers de fans serbes présents dans le stade de Kaliningrad ont pu chambrer et exulter. Après avoir vu sa première tentative repoussée par Sommer (4e), Mitrovic, parfaitement servi par Tadic dans la surface, n’a pas manqué sa deuxième chance pour ouvrir le score (5e).</p> <h3>Shaqiri délivre la ‘Nati’</h3> <p>Toute proche d’inscrire le but du 2-0 sur corner, avec un Tosic à un rien de catapulter le ballon dans le but (44e), ou sur une demi-volée incroyable de Tadic (45e), la jeune équipe serbe a vu finalement son inexpérience être sanctionnée par la redoutable formation suisse. </p> <p>Car malgré les “Serbija, Rossiya”, les banderoles en sa défaveur comme ce “Serbia welcome home”, et les nombreux ratés du “Macédonien” Blerim Dzemaili en première période (11e, 19e, 34e), la “Nati” a réussi à revenir dans la partie… grâce à deux de ses trois joueurs originaires du Kosovo.</p> <p>Après une tentative contrée de Shaqiri par Kolarov, Xhaka a bien suivi pour loger le ballon dans le petit filet de Stojkovic d’une lumineuse frappe du gauche (52e).</p> <p>Chaud bouillant, Shaqiri a failli marquer l’un des plus beaux buts de la compétition, comme lors de l’Euro-2016, avec une frappe en pivot dans un angle impossible qui est venue heurter la barre transversale du portier serbe (58e).</p> <p>Dans une fin de match à sens unique, la Suisse a poussé jusqu’au bout pour faire la décision mais l’arrière garde serbe a bien tenu. Jusqu‘à l‘échappée fantastique de Shaqiri. </p> <p>Au bout d’une course de trente mètres, le feu-follet suisse n’a pas tremblé pour inscrire le but de la victoire à la dernière minute du temps réglementaire (90e). Et faire briller son pays d’origine dans un Mondial qu’il ne dispute pas… face à son meilleur ennemi sportif.</p> <h3>Les Super eagles vers un envol pour les huitièmes de finale</h3> <p>En battant l’Islande 2-0, les Super eagles prennent la deuxième place du groupe D et conservent leurs chances de qualification pour les huitièmes de finale. Mais, il n’aura pas droit à l’erreur contre l’Argentine le 26 mai prochain.*</p> <p>Des doutes sur les regards. C’est en tout ce qu’on pouvait remarquer sur les visages des supporters nigérians et africains à la première période de ce Nigeria-Islande. Tant le score est resté vierge zéro but partout durant les 45 premières minutes.</p> <p>Mais, il fallu à Gernot Rohr réviser mutatis mutandis sa copie. Un nouveau schéma qui a payé, puisque dès la 49è minute Ahmed Musa a ouvert le score avant de doubler la mise à la 75è minute. Le Nigeria vient de décrocher trois précieux points qui lui permettent d’occuper la deuxième place du groupe D devant l’Islande (1 point) et l’Argentine de Lionel Messi (1 point) laminée par la Croatie de Modric auteur de deux buts déjà.</p> <p>Mais, c’est une Argentine qui, blessée dans au plus profond de ses entrailles, se battra sûrement comme un beau diable pour espérer une place en huitièmes de finale. C’est également cet Albiceleste qui a toujours eu raison du Nigeria en quatre confrontations de phase finale de coupe du monde.</p> <p>Les Super eagles ont atteint les huitièmes de finale à trois reprises : 1994, 1998 et 2014.</p> <h4> >>> <span style="color:#d1420a;"><span class="caps">LIRE</span> <span class="caps">AUSSI</span></span> : <a href="http://fr.africanews.com/2018/06/22/petite-histoire-du-mondial-ces-deuxiemes-matches-qui-ont-donne-du-tournis-au/" lang="Petite histoire du mondial">Ces deuxièmes matches qui ont donné du tournis au Nigeria</a> </h4> <p>Dans la mi-journée, au sein du groupe E le Brésil après s‘être fait peur a pu renouer avec la gagne face au Costa Rica 2 – 0 grâce aux buts de Coutinho et de Neymar aux ultimes minutes du temps additionnel.</p> <h4> >>> <span style="color:#d1420a;"><span class="caps">LIRE</span> <span class="caps">AUSSI</span></span> : <a href="http://fr.africanews.com/2018/05/24/mondial-2018-3-choses-a-savoir-sur-les-supers-eagles-du-nigeria/">Mondial 2018 – 3 choses à savoir sur les Super Eagles du Nigeria</a> </h4> <p>Les regards sont à présents tournés du côté de Kaliningrad où va se jouer la deuxième rencontre du groupe E qui va opposer la Serbie à la Suisse. Avec ses troios points lors de sa première sortie contre le Costa Rica (1-0), la Serbie devrait faire feu de tout bois pour décrcocher sa qualification. Quant à la Suisse qui a tenu en échec le Brésil (1-1), s’arrangera à elle aussi, à ne pas perdre. L’enjeu est donc de taille. </p> <h4> >>> <span style="color:#d1420a;"><span class="caps">LIRE</span> <span class="caps">AUSSI</span></span> : <a href="http://fr.africanews.com/2018/06/20/mondial-2018-nigeria-le-reconfort-de-l-ancien-capitaine-garba-lawal/">Mondial 2018-Nigeria : le réconfort de l’ancien capitaine Garba Lawal</a> </h4> <iframe src="//embed.scribblelive.com/Embed/v7.aspx?Id=2778495&ThemeId=19714" width="100%" height="1200" frameborder="0"></iframe>
Voir plus