Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

L'Éthiopie célèbre ses athlètes sur fond de conflit au Tigré

Le coureur de demi-fond et de fond éthiopien Gudaf Tsegay (L), les coureurs de fond éthiopiens Gotytom Gebreslase (C) et Letesenbet Gidey (R),à Addis-Abeba, en Éthiopie   -  
Copyright © africanews
EDUARDO SOTERAS/AFP or licensors -

Ethiopie

Alors que l’Ethiopie célèbre son équipe d’athlétisme classée deuxième lors du 18ème championnat du monde d’Eugene aux Etats-Unis, les conflits en cours dans le pays se sont invités aux festivités.

Lors de la cérémonie organisée en leur honneur à Adis Abeba la capitale, trois des quatre médaillés d’or et une médaillée d’argent originaires de la région du Tigré en proie à un conflit armé entre les autorités régionales rebelles et le gouvernement fédéral, ont profité de leur tribune pour rappeler la situation des habitants de la région.

La présidente d'Ethiopie Sahle-Work Zewde - dont les fonctions sont essentiellement protocolaires - a elle aussi dénoncé les divers conflits et violences meurtrières qui déchirent l'Ethiopie, évoquant également implicitement la situation au Tigré :"Il y a le vainqueur en Éthiopie. C'est l'Éthiopie que nous connaissons et que nous souhaitons. Cependant, l'Éthiopie est aussi le pays du cruel et du destructeur. C'est le pays où nous avons été témoins d'une cruauté scandaleuse. Un endroit où existent les méchants, les tricheurs et ceux qui trahissent leur pays. À cause d'eux, des gens sont tués et déplacés de chez eux. Nous avons des citoyens qui vivent dans des camps de déplacés. Certains ne peuvent pas rencontrer et parler avec leurs familles ." a-t-elle déclaré. 

En deuxième position derrière les Etats-Unis, l’Ethiopie a remporté dix médailles, parmi lesquelles quatre médailles d’or, quatre d’argent et deux de bronze.

La présidente de la fédération éthiopienne d’athlétisme Derartu Tulu a décrit une joie en demi-teinte, pensant aux familles des athlètes et aux sportifs qui n’ont pas pu participer aux championnats du monde d’athlétisme organisés du 15 au 25 juillet.

"Les athlètes tigréens n'ont toujours pas eu l'occasion de rencontrer leurs familles. J'espère que notre président et notre gouvernement vont résoudre ce problème. Parce que cela nous permettra de nous réjouir et de nous préparer à la prochaine tâche. Nous avons des athlètes là-bas (au Tigré), mais ils ne sont pas venus. Certains d'entre eux devraient venir ici, et d'autres devraient commencer leur travail là-bas." a expliquéDerartu Tulu, président de la Fédération éthiopienne d'athlétisme.

La présidente d'Ethiopie Sahle-Work Zewde - dont les fonctions sont essentiellement protocolaires - a elle aussi dénoncé les divers conflits et violences meurtrières qui déchirent l'Ethiopie, évoquant également implicitement la situation au Tigré.

Les autorités régionales rebelles ont repris le contrôle de l'essentiel du Tigré depuis courant 2021. Les combats ont quasiment cessé dans la région depuis une trêve décidée en mars, mais les habitants sont toujours privés de réseaux de télécommunications, d'internet et de banques.

Voir plus