Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Wimbledon : Ons Jabeur, une fierté pour la Tunisie

Ons Jebeur lors d'une conférence de presse d après avoir perdu contre Elena Rybakina lors de la finale du simple dames, Championnats de Wimbledon 2022, le 9 juillet 2022.   -  
Copyright © africanews
JOE TOTH/AFP or licensors -

Tunisie

Après la défaite d'Ons Jabeur en finale du tournoi féminin de Wimbledon face à la Kazakhstanaise Elena Rybakina (3-6, 6-2, 6-2),les Tunisiens restent fiers de leur compatriote bien qu'ils reconnaissent que son adversaire était une joueuse difficile à battre.

"Ons est entrée en force en première mi-temps, mais a perdu sa concentration dans le reste du match. Surtout en finale, et franchement, son adversaire est très fort" déclare Ahmed, un résident.

Alors qu'Ons Jabeur a dédié son parcours à son pays, certains déplorent un manque de soutien de la part du gouvernement tunisien.

"Ons a réussi grâce à ses propres efforts. Hier comme aujourd'hui, L'État tunisien ne soutient pas le talent. Ons s'est faite toute seule et son seul soutien est Samira sa mère" a déclaré, Jebeur Mohamed Jabeur, l'oncle d'Ons Jabeur.

Battue en finale de Wimbledon, la Tunisienne Ons Jabeur a ravalé sa déception pour tirer le "positif" de cette première finale en Grand Chelem : "ce n'est que le début", a-t-elle annoncé.

"C'est le tennis, il n'y a qu'un vainqueur... Mais pour moi, c'est une très bonne première expérience. J'ai hâte de rejouer une finale. Je suis certaine que j'aurai beaucoup appris de celle-là. Ces deux semaines ont été très positives. Je vais continuer la tête haute" a déclaréOns Jabeur dans une interview après sa défaite.

"C__ela dit, je n'ai pas joué mon meilleur tennis dans les deuxième et troisième sets. Elle est devenue plus agressive, elle entrait beaucoup plus dans le court et m'a mis beaucoup de pression. Je n'ai malheureusement pas trouvé de solution pour m'en sortir. Elle a très bien joué et elle a vraiment mérité de gagner aujourd'hui" a-t-elle ajouté.

La joueuse devenu la première africaine en final d'un tournoi du Grand Chelem, a relancé l'intérêt des Tunisiens pour le tennis. Depuis son ascension professionnelle en 2018, le nombre d'adhérents à son cluè  d'Hammam Sousse a doublé.

Voir plus