Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

L'Égypte entame sa récolte de blé

Des agriculteurs égyptiens récoltent du blé dans le village de Saqiyat al-Manqadi, dans la province de Menoufia, au nord du delta du Nil, en Égypte, le 1er mai 2019.   -  
Copyright © africanews
MOHAMED EL-SHAHED/AFP or licensors -

Egypte

C'est la saison annuelle de la récolte du blé en Egypte. Dans le gouvernorat de Sharqia, dans le nord du pays, la production de cette année a été meilleure que celle de l'année dernière aux dires des agriculteurs. Cependant, la production locale ne couvre qu'une fraction des besoins de l'Égypte en blé.

Premier importateur mondial de blé, l'Egypte dépend de la Russie et de l'Ukraine pour 85 % de son approvisionnement en cette céréale, ainsi que pour 73 % de son huile de tournesol.

L'approvisionnement du pays en blé est soumis aux variations de prix sur le marché international. Pour contenir l'envolée des prix des denrées alimentaires, le prix du pain a été subventionné depuis le début du conflit russo-ukrainien. Cette année, les prix du pain et des céréales ont augmenté de 11 % depuis février et ceux de l'huile de 36,2 % en un an, selon l'agence nationale des statistiques.

Sauf que la politique est devenue de subvention est devenue une charge de plus en plus lourde pour le budget de l'État qui a essayé d'encadrer cela par la mise en place d'un système permettant de garantir que le pain bon marché n'est distribué qu'aux plus démunis.

Frappée par l'impact économique de la guerre en Ukraine et d'énormes dépenses publiques dans les infrastructures, l'Egypte a récemment dévalué sa monnaie de 17 %.

Voir plus