Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : la chute d'un câble à haute tension fait 26 morts à Kinshasa

Marché alimentaire de Matadi-Kibala, Kinshasa, RDC   -  
Copyright © africanews
cleared

République démocratique du Congo

Vingt-six personnes sont mortes électrocutées par un câble à haute tension sur un marché de Kinshasa en République démocratique du Congo.

Mercredi, par temps de pluie, un câble aérien à haute tension est tombé dans un fossé de drainage sur le marché alimentaire de Matadi-Kibala dans l’ouest de la capitale congolaise.

Le bilan provisoire fait état de 26 victimes parmi lesquelles des commerçants, des clients et des passants.

"Quand la pluie a commencé, un orage a soudainement frappé le poteau du câble électrique (haute tension), quand le câble a cédé, dans sa chute, il a commencé à frapper les personnes autour et comme il y avait de l'eau sur le sol, beaucoup de personnes ont commencé à s'effondrer successivement." a expliquéGracias Lelo, témoin.

Les corps étendus sur les étals ont été transportés à la morgue. Et certains témoins de la tragédie, sous le choc, ont déploré l’absence d’entretien des systèmes de drainage de la ville. Ces derniers datent de l'époque coloniale. Par temps de pluie, les commerçants travaillent souvent les pieds dans l’eau.

Les infrastructures électriques dans le pays sont également mal entretenues.

"Ce câble haute tension qui a provoqué la mort de plusieurs mères, ........ C'est donc pour cela que nous sommes venus identifier les familles afin d'apporter de l'aide." a révéléBienvenu Akilimali, conseiller du ministre du Genre, de la Famille et de l'Enfance.

Le porte-parole du gouvernement provincial de Kinshasa a annoncé l’ouverture d’enquête afin d’établir les responsabilités. La société nationale d’électricité à quant à elle précisé qu’un coup de foudre était à l’origine du sectionnement du câble à haute tension. La SNL a ajouté qu’il est normalement interdit de construire ou de s’installer sous des lignes à haute tension mais que le ministère des terres congolais avait illégalement délivré des permis couvrant ces espaces malgré tout".

"La SNEL (société nationale d'électricité) devrait surveiller ses équipements, ils gagnent beaucoup d'argent, et en surveillant leurs équipements, ils assureraient la sécurité de leurs clients." a déclaré Gracias Kabemba, un témoin.

Le mois dernier, le président Félix Tshisekedi avait décidé de délocaliser ce marché au regard du danger de son emplacement.

Voir plus