Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : relaxe du "roi" arrêté pour culture de cannabis

A peine après avoir franchi les portes du tribunal de Pretoria que l’activiste King Khoisan South Africa a consommé du cannabis.   -  
Copyright © africanews
PHILL MAGAKOE/AFP or licensors

Afrique du Sud

Ce jeudi, le « roi » Khoisan, arrêté aux portes du bureau présidentiel pour plantation et culture illégale de cannabis, a finalement été relaxé.

Au lendemain d’une arrestation remarquée, le chef des militants autochtones khoisan qui se fait appelé King Khoisan South Africa était libre ce jeudi. C’est au milieu des acclamations qu’il est apparu tout sourire. Un groupe de soutiens l’attendait à la sortie du tribunal de Pretoria où l’activiste a reçu un avertissement.

La police sud-africaine avait arraché mercredi des plants de cannabis-localement connu sous le nom de dagga que cultivait le militant indigène avec ses alliés. Arrêté pour « trafic de dagga, plantation et culture illégales » il a finalement été relaxé. La consommation et la détention à usage privé de cannabis sont tolérées en Afrique du Sud depuis 2018. Mais son usage en public et sa commercialisation restent punis par la loi.

Un appel au gouvernement

Interrogé après sa libération King Khoisan a partagé sa joie : Je suis très heureux mais ce qui me réjouit encore plus c’est que la marche vers l’unité de la première nation d'Afrique du Sud est lancée. Il a par la suite lancé un appel au gouvernement sud-africain à "engager" des discussions.

Depuis 2018, ce leader communautaire campait non loin du bureau du président Ramaphosa pour demander la reconnaissance officielle de la langue des Khoisan. Longtemps désignés sous le nom de Bushmen, les Khoisan étaient appelés Hottentots par les colons hollandais débarqués en Afrique du Sud au XVIIe siècle, en référence à leurs langues à clics.

Voir plus