Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Tchad : la manifestation contre le pouvoir est restée pacifique

Le cortège des manifestants à N'Djamena, le 29 juillet 2021   -  
Copyright © africanews
DJIMET WICHE/AFP or licensors

Tchad

Une foule pacifique s'est avancée dans les rues de N'Djamena mercredi. Au Tchad, nombreux sont ceux venus protester contre le Conseil militaire de transition (CMT) qui tient le pays depuis avril. Les manifestants ont demandé la révision de la charte définie par le CMT, mais aussi le rétablissement de la démocratie.

"Aujourd'hui, je suis sortie pour dire stop aux violences faites aux femmes", explique Epiphanie Dionrang, manifestante dans le cortège. "Parce que nous les femmes, nous subissons énormément d'actes de violence. Et aujourd'hui, je sors en tant qu'une citoyenne, en tant qu'une organisation de la société civile pour dire non, non à l'impunité des auteurs."

Près de 500 personnes ont fait le déplacement pour cette première manifestation autorisée par le pouvoir. Organisée par la société civile et le parti des Transformateurs, la marche est restée pacifique, malgré une forte présence policière tout au long du parcours.

"Une impression de satisfaction, de satisfaction, parce que nous avons pu marcher sans heurt", commente Mahamat Nour Ibedou, membre de la coalition Wakit Tamma.

"Nous avons démontré comme l'a dit tout à l'heure Max Loalngar, le porte-parole de Wakit Tamma, que nous sommes matures, que nous sommes capables, que nous sommes responsables d'effectuer une marche vraiment pacifique pour une fois qu'on nous l'a autorisée."

Bien que le Conseil Militaire de Transition a promis d'organiser des "élections libres et transparentes" après une période d'au moins 18 mois, il a en parallèle dissous le Parlement et abrogé la Constitution.

Voir plus