Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : 60 000 de doses d'AstraZeneca sont arrivés à Goma

La campagne de vaccination doit débuter le 1er mai 2021 dans le Nord-Kivu.   -  
Copyright © africanews
Robert Michael/(c) dpa-Zentralbild -

République démocratique du Congo

La lutte contre la Covid-19 se poursuit en RDC. Les autorités congolaises ont réceptionné près de 60 000 doses de vaccin AstraZeneca à l’aéroport de Goma, dans le Nord Kivu où la campagne de vaccination doit débuter le 1er mai. Ce vaccin souffre de nombreuses critiques, les autorités ont donc insisté sur sa nécessité.

"La covid est endémique, nous allons vivre avec la Covid-19. Donc, pour nous protéger, nous avons le vaccin qui est l'un des moyens de protection. Il est donc important de le recevoir et de suivre les instructions qui viennent des autorités et ne pas suivre tout ce qui se dit dans les réseaux sociaux parce qu’il s'agit d'un vaccin qui est utilisé ailleurs et que nous l'administrons déjà à Kinshasa depuis le lundi", a dit Eugène Nzanzu, le ministre provincial de la Santé.

Le Nord-Kivu, deuxième province de RDC, a enregistré le plus grand nombre des cas de Coronavirus après Kinshasa, la capitale. À Goma, après les autorités congolaises, l’UNICEF a voulu, lui aussi, rassurer la population.

"C'est un vaccin qui a démontré son efficacité, certes il y a eu quelques personnes qui ont développé ce qu'on appelle une thrombose, mais c'est une personne sur un million. Il y a plus de risque de voir un accident de voiture pour aller se faire vacciner que de voir un problème lié à la vaccination elle-même", a détaillé Jean Ludovic Maternier, coordinateur senior de l'UNICEF, à Goma.

"Je ne veux pas de ce vaccin"

Mais sur les réseaux sociaux, le vaccin d’AstraZeneca souffre d’une image négative et d’autres paramètres accentuent encore la réticence des habitants de Goma sur les éventuels bienfaits de la vaccination.

"Le chef de l'État n'a pas eu le vaccin, alors moi non plus je n'en veux pas. Comment expliquer que le numéro un du pays peut refuser de se voir administré le vaccin et nous envoyer ce même vaccin ici. Ils veulent que nous nous fassions vacciner pour faire de la jeunesse et de nos enfants des victimes", dit une habitante.

"Moi personnellement, je ne veux pas prendre ça parce que je sais que la Covid-19 n'existe pas. Deuxièmement, je n'ai jamais vu quelqu'un mourir à cause de la Covid-19", ajoute un autre.

Depuis le début de la pandémie, la RDC a enregistré 29 350 cas de Covid-19, 26 134 guérisons et 752 décès.

Voir plus