Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RCA : dix candidats demandent l'annulation des résultats de la présidentielle

  -  
Copyright © africanews
AP/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

République Centrafricaine

Dix des seize candidats de l'opposition à l'élection présidentielle exigent l’annulation du double scrutin présidentiel et législatif après l’annonce de la victoire du président sortant, Faustin-Archange Touadéra.

En début de semaine, l’Autorité des élections (ANE) avait déclaré Faustin-Archange Touadéra comme le grand vainqueur de l'élection présidentielle. Le chef de l'Etat était réélu dès le premier tour avec 53.92% des voix.

Ces résultats restent pourtant provisoires et doivent encore être entérinés par la Cour constitutionnelle. La tâche de l'ANE ne s'annonce pas simple car, depuis mardi, dix des seize candidats de l'opposition exigent l’annulation du double scrutin présidentiel et législatif.

Dologuélé et Ziguélé parmi les protestataires

Parmi les protestataires figurent les ex-Premiers ministres, Anicet Georges Dologuélé, arrivé deuxième de l'élection avec 21,01% des voix et Martin Ziguélé, classé troisième avec 7,46%.

"Nous demandons l'annulation pure et simple et la reprise des élections présidentielle et législatives du 27 décembre. Nous ne reconnaissons pas les résultats publiés par l'ANE", ont écrit ces dix candidats de l'opposition dans un communiqué.

Un électeur sur deux a pu voter.

Ces derniers considèrent que les élections du 27 décembre dernier ont été entachées de nombreuses irrégularités. Ils rappellent notamment qu'un électeur sur deux n’a pu participer au vote en raison de l’offensive rebell**e** dans les deux tiers du pays.

Le taux de participation de 76, 31% annoncé par l'Autorité des élections doit être ramené, selon les membres de l'opposition, à 37%. Les dix candidats font état aussi de nombreuses dérogations accordées par l'ANE, qui ont permis à des électeurs de voter hors de leur circonscription et mettent en avant l'ouverture tardive de nombreux bureaux de vote.

Voir plus