Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mozambique : Le recyclage de plastique au cœur d'une économie circulaire

  -  
Copyright © africanews
AFP

Mozambique

Pour de nombreux Mozambicains, la décharge de Hulene, à Maputo, est un lieu de récupération auquel ils ont désespérément recours pour survivre et soutenir leurs familles.

C'est la plus grande décharge du pays et elle est devenue la source d'une entreprise de revente de plastique, dominée principalement par des jeunes et des femmes. Les histoires de vie de ceux qui viennent ici ont en commun un contexte marqué par la faim et la privation.

C'est le cas de Madalena Júlio, une adolescente de 16 ans avec un père handicapé et une mère au chômage : "J'ai commencé à collecter du plastique à l'âge de 13 ans parce que ma mère n'avait pas d'argent pour payer l'école. Je ramassais les ordures pour vendre et acheter des cahiers".

Avec l'argent qu'elle a gagné en ramassant du plastique, Lisete Boavida - abandonnée par son mari - a élevé ses enfants, a des petits-enfants et a réussi à construire une maison, avec l'eau courante et l’électricité. "Je suis allé à la décharge en 2000. J'avais des difficultés à la maison, avec les enfants. J'ai donc commencé à aller à la décharge. Ma vie s'est amélioré, jusqu'à aujourd'hui."

Economie circulaire

Les collecteurs parviennent à survivre et sont payés par des entreprises de recyclage qui opèrent juste à côté de la décharge, comme Valor Plástico, à Maputo, avec 800 collecteurs au compteur.

"Fondamentalement, nous acquérons et collectons du plastique auprès d'autres industries, auprès de ramasseurs qui sont dans les rues et dans les décharges. Le plastique est collecté et sélectionné par type. Puis il y a le processus de transformation, de recyclage proprement dit, qui consiste à broyer le plastique, à le laver et à le transformer en une matière première utilisable ", avance Luís Stramota, le directeur de cette entreprise de recyclage.

De Valor Plástico, où le plastique est broyé, la matière première va à Topack, l'une des rares entreprises du Mozambique qui se consacre à transformer l'ennemi numéro 1 de l'environnement en nouveaux produits. Les collecteurs de plastique sont essentiels à la chaîne de valeur basée sur l'économie circulaire.

Voir plus