Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

COVID-19 au Liberia : des checkpoints communautaires à Monrovia

Libéria

Dans tout Monrovia et ses environs, les habitants ont mis en place des points de contrôle à l’entrée de leurs communautés pour s’assurer que les personnes qui entrent se lavent les mains et font vérifier leur température.

Comme la plupart des lieux de travail restent fermés, ces bénévoles, principalement des jeunes, veillent à ce que même les conducteurs de véhicules s’arrêtent pour se laver les mains à l’eau et au savon ou avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool.

“Nous nous assurons que vous vous lavez les mains avant d’entrer dans notre communauté, nous utilisons le thermo [flash] sur vous pour vérifier votre température. Si elle est élevée, vous vous reposerez un peu et prendrez de l’eau fraîche. Si elle continue à être élevée, nous appellerons l’ambulance pour qu’elle vienne vous chercher et vous transporte à l’hôpital. C’est ce que nous faisons chaque jour et nous continuerons à le faire jusqu‘à la fin de ce coronavirus”, déclare Joshua Flomo, un volontaire.

Il y a des Libériens qui doutent encore que la maladie ne soit pas dans ce pays...

Après l‘épidémie d’Ebola qui avait fait 4800 morts entre 2014 et 2016 dans le pays, ces volontaires croient en leurs chances de contenir le coronavirus grâce à leurs efforts collectifs.

“Et c’est arrivé aussi (à) l‘époque d’Ebola. Pas un seul cas n’est venu de cette communauté à cause de cette même chose. Nous prions donc Dieu que cette fois-ci, pas un seul cas ne vienne de notre communauté”, confesse Varney Patrick Nelson.

Une mesure qui peu à peu commence à changer les mentalités.

“Il y a des Libériens qui doutent encore que la maladie ne soit pas dans ce pays – c’est tout ce qu’ils croient. Donc, quand ils ont vu ces types baisser les barrières, dire aux gens de se laver les mains, prendre leur température et tout le reste, certains essaient de se faire à l’idée [de savoir] que c’est vrai”, explique le Rev. Erasmus David.

A ce jour, les autorités ont déclaré 101 cas de contamination et 8 décès.

Voir plus