Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : 10 ans de prison pour les importateurs de groupes électrogènes

Nigeria : 10 ans de prison pour les importateurs de groupes électrogènes

Nigéria

Importer, acheter ou utiliser les groupes électrogènes expose à une peine de 10 ans de prison ferme. C’est une proposition de loi du sénat nigérian… Au nom de la lutte contre la pollution de l’environnement.

Vers la fin des ronronnements de génératrices thermiques au Nigeria ? En tout cas, les sénateurs nigérians y tiennent comme à la prunelle de leurs yeux. Ainsi qu’en témoigne la proposition de loi intitulée « Projet de loi sur l’interdiction des groupes électrogènes » et débattue mercredi en plenière.

« Tous les citoyens nigérians sans distinction aucune, sont invités à renoncer à l’usage des groupes électrogènes fonctionnant au diesel, à l’essence ou au kérosène », explique la loi proposée par le sénateur Muhammad Enagi Bima élu dans l‘État du Niger.

Pour les sénateurs, le texte vise à faciliter le développement du secteur de l‘énergie ainsi qu‘à freiner la menace de pollution de l’environnement qui présente des risques potentiels pour la santé des populations.

L’enjeu environnemental est tel que les parlementaires nigérians veulent abattre la carte de la fermeté. « Toute personne qui importe, vend, achète et/ou utilise un groupe électrogène écope d’une peine d’emprisonnement d’au moins dix ans », prévient le document.

Une exception pour les secteurs comme les hôpitaux, les ascenseurs et les administrations publiques.

Mais la proposition passe déjà mal à la gorge de Nigérians. Eux qui considèrent que ces génératrices d‘énergie constituent une alternative au grave déficit énergétique auquel le pays plus peuplé de l’Afrique et première puissance économique du continent fait face depuis des lustres.

« Ils pensent qu’ils sont propriétaires du Nigeria et donc ils peuvent simplement proposer les projets de loi qui leur viennent à la tête sans au préalable penser à leur impact sur la société », a lancé un internaute sur Twitter.

Voir plus