Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : longtemps « enchaînées » par leur époux, deux femmes demandent le divorce

Nigeria : longtemps « enchaînées » par leur époux, deux femmes demandent le divorce

Nigéria

À Katsina dans l‘État du même nom dans l’extrême nord du Nigeria, deux coépouses ont demandé jeudi le divorce devant un tribunal de la place. Elles accusent leur époux de les avoir maintenues enchaînées pendant près d’un an.

Fatima Salisu et Hadiza Musa disent jurer par tous les saints. « Il nous a enfermées dans une case pendant dix mois. Et comme si cela ne suffisait pas, nous étions restées enchaînées durant toute cette période. On ne bougeait pas, on faisait les besoins sur place, … C‘était horrible », pouvait-on entendre jeudi lors d’une audience au tribunal de Katsina, capitale de l‘État du même nom au nord du Nigeria.

Et d’après leur avocat, les deux coépouses ont subi ce traitement au village de Yan-Nabayye, dans la zone du gouvernement local de Rimi, non loin de Katsina. Allégations confirmées par des policiers qui les ont retrouvées dans leur lieu de détention. « Elles portaient des stigmates de châtiments corporels (flagellation) », a lancé un policier.

Si Samaila Musa le mari a balayé ces accusations, le tribunal présidé par le magistrat Ali Ingawa a néanmoins ordonné la mise aux arrêts du prévenu en guise de détention provisoire.

La constitution nigériane prohibe la torture sans pour autant la criminaliser. Le Code pénal n’incrimine pas la torture. De là à imaginer toutes les peines du monde qu’auront les juges pour décider de la sentence dans cette affaire.

À moins de s’appuyer sur les textes internationaux ratifiés par le pays dont la Convention contre la torture et son Protocole facultatif et la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples qui interdisent la torture et les mauvais traitements.

Une autre audience est prévue le 20 février prochain.

Voir plus