Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Référendum controversé en Guinée : l'Union européenne appelle au dialogue

Référendum controversé en Guinée : l'Union européenne appelle au dialogue

Guinée

<p><strong>L’Union européenne s’est dite prête à contribuer à un dialogue “inclusif” en Guinée, après l’annonce de la tenue d’un référendum constitutionnel, que l’opposition dénonce comme une manoeuvre du président Alpha Condé pour briguer un troisième mandat fin 2020.</strong></p> <p>“L’unité et la paix en Guinée doivent prévaloir sur les intérêts partisans”, a souligné vendredi l’UE dans un communiqué.</p> <p>La Guinée est le théâtre depuis la mi-octobre de protestations, qui ont fait au moins 29 morts – 28 civils et un gendarme – contre le projet prêté de longue date au président, élu en 2010 et réélu en 2015, de chercher à se succéder fin 2020. L’actuelle Constitution limite à deux le nombre de mandats présidentiels.</p> <p>L’avant-projet de nouvelle Constitution divulgué en décembre et qui sera soumis à référendum dans moins d’un mois maintient cette limite. Mais l’opposition soupçonne que l’adoption d’une nouvelle Constitution servira à M. Condé, 81 ans, de prétexte pour remettre son compteur présidentiel à zéro.</p> <p>“Les préparatifs du processus électoral et la décision de coupler les élections législatives du 1er mars 2020 à un référendum constitutionnel divisent profondément le pays”, a estimé l’UE.</p> <p>“L’importance de cette double échéance impose de s’assurer, dans le cadre d’un dialogue inclusif, des conditions de transparence et d’inclusivité, ainsi que du respect du cadre régissant les élections”, a-t-elle ajouté.</p> <p>L’Union européenne s’est dite “prête à contribuer à la facilitation d’un dialogue inclusif, en partenariat avec les acteurs régionaux et internationaux”.</p> <p>Vendredi, les Etats-Unis avaient déjà fait part de leur “préoccupation” à propos de la situation en Guinée, exhortant “toutes les parties à se lancer dans un dialogue civil non violent”.</p> <p>Opposant historique qui connut l’exil et la prison, M. Condé a été le premier président démocratiquement élu en 2010 en Guinée, un pays de 13 millions d’habitants, pauvre malgré d’importantes ressources minières. Son avènement a marqué l’instauration d’un gouvernement civil après des décennies de régimes autoritaires et militaires. L’opposition dénonce toutefois une dérive “dictatoriale”.</p> <p><strong><span class="caps">AFP</span></strong></p>
Voir plus