Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : Buhari sommé de démissionner pour son « défaitisme » face à l'insécurité

Nigeria : Buhari sommé de démissionner pour son « défaitisme » face à l'insécurité

Nigéria

Pour la principale formation d’opposition au Nigeria, le Parti démocratique populaire (PDP), Muhammadu Buhari doit démissionner. En cause, une déclaration « défaitiste » du chef de l‘État sur la dégradation sécuritaire.

« Le PDP est particulièrement préoccupé par cette manifestation apparente d‘échec du leadership, car le président devrait recevoir quotidiennement des informations de ses chefs de service sur la situation réelle sur le terrain », peut-on lire dans un communiqué du PDP rendu public mercredi soir.

Mardi dernier, Muhammadu Buhari recevait au palais présidentiel d’Abuja, une délégation de notables de l‘État du Niger conduite par le gouverneur Abubakar Sani Bello. L’occasion d’aborder la situation sécuritaire du pays tout entier.

« J’ai été surpris par ce qui se passe dans le Nord-ouest et dans d’autres parties du pays. Ce n’est pas l’ethnie ou la religion, c’est plutôt un mauvais plan contre le pays », a dénoncé le président nigérian.

>>> LIRE AUSSI : Lutte contre Boko Haram : Buhari appelle son peuple à s’impliquer davantage

Pour le PDP, ces propos constituent un aveu d‘échec face à la dégradation de la situation sécuritaire. « Le discours (de Buhari, NDLR) en dit long sur la manière dont la sécurité de notre nation est gérée au plus haut niveau malgré les énormes ressources qui auraient été affectées aux problèmes de sécurité par l’administration Buhari », ajoute le texte du parti d’opposition.

Avec plus de 35 000 morts imputés à la secte islamiste Boko Haram combinés avec des kidnappings et tueries dans le delta du Niger, la sécurité est tellement précaire que les quelque 200 millions de Nigérians veulent en finir avec les violences.

Lors de la campagne pour la présidentielle de 2015, Muhammadu Buhari, général d’armées à la retraite avait promis de venir à bout de Boko Haram une fois élu. Mais jusqu’ici, cette promesse est vœu pieu, en dépit d’importants succès récoltés lors d’opérations comme Lafiya Dole qui a détruit d’importants bastions et libéré de nombreux otages de la secte islamiste.

Voir plus