Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Égypte : Aragoz, la marionnette en spectacle

Egypte

Dans un monde où les écrans numériques débitent du spectacle à volonté, une poignée de marionnettistes égyptiens déclenchent encore les rires des spectateurs, en particulier des enfants, en racontant les exploits ancestraux des Aragoz.

Tête en bois, chapeau conique, grands yeux noirs et moustache peinte, c’est-elle Aragoz, la petite marionnette à gant venue du fond des âges et qui égaye les tous petits.

“Aragoz n’est pas un jouet ou quelque chose dont on se moque. Aragoz permet au public de rire pour qu’il puisse être heureux”, se félicite Sabry Metawly, marionnettistes vétéran.

Depuis une dizaine d’années, la troupe Wamda organise chaque semaine des représentations gratuites et des ateliers, pouvant rallier jusqu‘à 200 personnes, à Beit al-Sehimi une demeure ottomane restaurée et transformée en centre culturel.

Bien qu’elles fassent rire, les histoires racontées par ces marionnettistes regorgent également de leçons de morale.

“De plus, Aragoz représente la culture de la joie et du plaisir, c’est ce qui fait rire les gens malgré toutes les souffrances qu’ils rencontrent dans leur vie”, explique Nabil Bahgat, fondateur de la troupe Wamda.

Même si les festivals ruraux ou les fêtes populaires musulmanes abritent encore parfois des spectacles amateurs de tradition Aragoz, et de plus en plus de gens en Égypte s’intéressent à ce type de spectacle, seul Wamda pratique encore la discipline assidûment et dans les règles de l’art.

“Actuellement, beaucoup de gens essaient d’entrer dans cette profession, surtout après qu’elle a été reconnue comme un art global, égyptien et arabe, et aussi après la vérification de ses racines et de son importance par rapport aux sujets qu’elle aborde”, explique Mahmoud Sayed, membre de la troupe Aragoz Wamda.
.

Mais le fondateur de Wamda souhaite voir sa troupe devenir une compagnie à part entière dans le futur.

En octobre, le marionnettiste le plus célèbre d’Egypte, Mostafa Othman, dont le surnom était “Am Saber” (oncle Saber), est mort à l‘âge de 80 ans. 

Voir plus