Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Îles Chagos : la Grande-Bretagne sommée de rétrocéder l'archipel à Maurice

Îles Chagos : la Grande-Bretagne sommée de rétrocéder l'archipel à Maurice

Maurice

L’Union africaine n’entend pas plus transiger sur la question. Pour l’organisation, la Grande-Bretagne doit vite rétrocéder les Îles Chagos à Maurice conformément à la date butoir fixée par l’ONU.

Un soutien de taille que l‘Île Maurice vient de recevoir dans son combat pour l’acquisition des Îles Chagos dans l’Océan indien, jusqu’ici sous contrôle du Royaume-Uni.

Dans un communiqué rendu public vendredi, l’organisation a appelé Londres à rétrocéder la presqu‘île à l‘île Maurice. Ensemble de cinquante-cinq îles, l’archipel des Chagos est administré depuis des siècles par le Royaume-Uni. « Le Royaume-Uni n’a aucun doute sur notre souveraineté sur le territoire britannique de l’océan Indien (BIOT), sous souveraineté britannique continue depuis 1814 », indiquait début novembre un communiqué du ministère britannique des Affaires étrangères.

Au grand dam de l‘Île Maurice qui en revendique vainement la souveraineté depuis des lustres. « Le Royaume-Uni ne peut pas prétendre être un champion de l‘état de droit et des droits de l’homme tout en maintenant une administration coloniale illégale », a répondu le Premier ministre mauricien, Pravind Kumar Jugnauth.

Mais quelle que soit la pertinence de l’argumentaire du Royaume-Uni, Maurice est conforté par l’Union africaine (UA) qui invite le royaume à se retirer de l’archipel. Ce, conformément à une résolution de l’ONU qui enjoignait en mai dernier à Londres d’abandonner tout contrôle des 55 îles à partir du 22 novembre 2019.

Au Royaume-Uni de passer à l’acte.

>>> LIRE AUSSI : Îles Chagos : les Mauriciens veulent retrouver leur territoire vendu par Londres à Washington