Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Soudan : procédures judiciaires sur des cas de disparition après un sit-in

Soudan : procédures judiciaires sur des cas de disparition après un sit-in

Soudan

La justice soudanaise a ouvert des procédures judiciaires pour faire la lumière sur des cas de disparition après la répression sanglante du sit-in qui a fait au moins 127 morts le 3 juin devant le quartier général de l’armée.

Deux mois après, la répression sanglante d’un sit-in le 3 juin dernier devant le siège de l’armée soudanaise à Khartoum revient au-devant de l’actualité. La justice soudanaise vient d’ouvrir des procédures judiciaires afin d’enquêter notamment sur plusieurs cas de disparitions. « Selon les statistiques dont nous disposons à l’heure actuelle, il s’agit de plus d’une centaine de cas de disparitions enregistrés. Près d’une quarantaine ont été retrouvés dans divers hôpitaux et théâtres et trois décès enregistrés. À cela, s’ajoute onze cas qui font actuellement l’objet de procédures judiciaires. », explique Dr. Musa Mohamed Abdallah, membre de l’Association des professionnels du Soudan.

Et les contestataires peuvent compter sur le soutien des Etats-Unis. Washington demande une enquête indépendante afin que les responsables de la tuerie payent pour leur crime. « Nous soulignons la nécessité de voir les auteurs de ces crimes traduits en justice et les États-Unis utiliseront les outils diplomatiques pour poursuivre les progrès en vue de la mise en place d’un gouvernement de transition civil et qui permettra au peuple soudanais de mettre fin aux conflits et de jouir pleinement des droits de l’homme. », David Hale, sous-secrétaire d‘État américain aux Affaires politiques.

Une enquête officielle concluait fin juillet à l’implication de paramilitaires des redoutées Forces de soutien rapide dans la répression de ce sit-in du 3 juin. La tuerie avait fait au moins 127 morts, selon un comité de médecins proche du mouvement de contestation qui a conduit à la chute du président Omar el-Béchir après 30 ans au pouvoir.

Voir plus