Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Obiang Nguema célébré ce 5 juin, jour férié en Guinée équatoriale

Obiang Nguema célébré ce 5 juin, jour férié en Guinée équatoriale

Guinée équatoriale

Ce mercredi 5 juin, la Guinée équatoriale était mise au repos. Cela n’a rien d’inédit puisque depuis plusieurs années, cette date est déclarée journée fériée, chômée et payée en raison de l’anniversaire du chef de l’Etat, Teodoro Obiang Nguema.

L’homme au pouvoir depuis bientôt 40 ans, célébrait son 77e anniversaire. Et pour cette journée d’exception dans le pays d’Afrique centrale, un programme est mis au point par le gouvernement et le parti au pouvoir, le Parti démocratique de Guinée équatoriale. Sauf que, pour la cuvée 2019, il a dû subir quelques modifications.

En effet, bien que le Premier ministre Francisco Pascual Obama Asue eût enfilé son survêtement, le footing habituel n’a pas pu avoir lieu, en raison de la météo qui avait décidé de lâcher une pluie drue sur la capitale. Mais pas assez pour freiner les militants du parti au pouvoir qui se sont déplacés par milliers sur l’esplanade du Palais du peuple de Malabo pour dire « leur reconnaissance » au chef de l’Etat pour « ses réalisations accomplies » depuis qu’il dirige le pays, indique un article de la presse présidentielle publié sur son compte Facebook.

>>> LIRE AUSSI : Biens mal acquis : la Suisse abandonne les poursuites contre Teodorin Obiang

Crise économique

La cérémonie a par ailleurs marqué la première réapparition publique du président Nguema, absent du pays pour des vacances « bien méritées », alors que des rumeurs l’annonçaient mal en point. « Notre président est réapparu dans la matinée du 5 juin en bonne santé, plus déterminé que jamais, et avec un désir incroyable de continuer à servir les populations qui continuent de manifester leur soutien total et leur adhésion à sa ligne politique qui a entraîné les plus hauts progrès, la prospérité et la stabilité jamais connue dans l’histoire de notre nation », s’est félicitée la presse présidentielle.

Arrivée au pouvoir en 1979 à la suite d’un coup d’Etat, Teodoro Obiang est pointé par les ONG de défense des droits de l’homme qui l’accusent de bâillonner les libertés de ses concitoyens. Le dirigeant de longue date fait également face à des accusations de corruption et de spoliation des richesses du pays pour lesquelles il a été traduit devant la justice française.

Le petit Etat pétrolier dont plus de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté subit de plein fouet les revers de la chute des cours du pétrole. Signe de cette dégringolade des recettes du pays ? L’inauguration en grandes pompes d‘édifices publics ou encore de nouveaux projets comme cela se faisait par le passé a été supprimée du programme.

>>> LIRE AUSSI : Guinée équatoriale : le boulevard de la succession ouvert à Obiang Nguema fils ?
Voir plus