Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Environnement : au Congo, des enfants plantent les arbres pour purifier l'air

Environnement : au Congo, des enfants plantent les arbres pour purifier l'air

Congo

Dans le cadre de la journée mondiale de l’environnement, des élèves de Pointe-Noire au Congo-Brazzaville ont planté mercredi des arbres dans leur établissement afin d’améliorer la qualité de l’air. Comme y oblige le contexte.

Matériels aratoires et plants en main, ils étaient 1500 élèves d’un lycée public du quartier Vindoulou au nord-est de la capitale économique du Congo-Brazzaville, à participer au planting d’arbres initié par la direction départementale de l’environnement et l’ONG locale « Africa environnement solutions ».

Organisée dans le cadre de la célébration ce 5 juin de la 48è journée mondiale de l’environnement, l’opération consistait avant tout à familiariser les enfants aux notions environnementales.

« On a choisi ce lieu parce qu’il y a ici des enfants qu’il faille déja transformer en leur faisant connaître l’environnement car beaucoup d’enfants n’ont pas assez de connaissances sur cette notion (environnement, NDLR) », a expliqué Petho Bibalou, directeur général d’Africa environnement solutions. Un objectif en lien avec le thème de la journée mondiale de l’environnement de cette année axé sur « La pollution de l’air ».

Et le thème est dicté par le contexte. D’après des études récentes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), plus de 7 millions de personnes dont 500 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année dans le monde à cause des pathologies (dont les AVC et le cancer) causées par l’air pollué.

Plus d’un million de ces décès sont enregistrés en Afrique. Et dans le continent, un enfant de zéro à cinq ans sur quatre décède pour avoir respiré l’air contenant de fines particules d’un diamètre inférieur ou égal à 2,5 micromètres (PM2,5), et donc polluantes d’après les normes de l’OMS.

Ville pétrolière, Pointe-Noire n’est pas à l’abri des effets de la pollution de l’air. Et les enfants se montrent conscients de ce qui se passe autour d’eux. « Il n’est pas acceptable de voir un grand établissement comme le nôtre manquer d’arbre. Lorsqu’il fait très chaud nous sommes obligés de nous abriter dans les salles de classe où l’air n’est toujours pas naturel. Cela n’est pas acceptable. C’est important de mener une lutte pour la protection de l’environnement », a déploré Matelo Mc Paula, élève en classe de seconde.

Pour les autorités congolaises, il est plus que temps d’apprendre aux enfants à purifier l’air qu’ils respirent. « Le thème de la journée était ‘‘Améliorer la qualité de l’air’‘. Donc nous avons apporté des plants que nous avons plantés ce jour pour produire de l’oxygène pur indispensable à la vie des écoliers », a déclaré Aimée Rita Ehouani, directrice départementale de l’environnement de Pointe-Noire.

Reste à savoir si cette initiative sera inscrite dans la durée. Et surtout si les arbres plantés seront entretenus pour qu’ils croissent et procurent de l’ombre, mais surtout de l’oxygène frais et pur pour que Pointe-Noire recouvre son surnom d’antan : Ponton-la-belle.

>>> LIRE AUSSI : Environnement : près d’un million d’Africains meurent à cause de l’air pollué
Voir plus