Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Racisme : Sterling réclame des sanctions plus sévères

Racisme : Sterling réclame des sanctions plus sévères

Royaume-Uni

L’attaquant anglais de Manchester City, Raheem Sterling, continue sa croisade contre le racisme dans le football. Le joueur de 25 ans réclame des sanctions plus sévères pour mettre un terme à ce fléau qui gangrène le football européen.

Souvent victime de racisme, Raheem Sterling dénonce les réactions trop molles à son goût des autorités du football anglais. Dans un entretien avec le Wall Street Journal, l’attaquant anglais continue de réclamer plus de fermeté dans les sanctions. « Je pense qu’il doit y avoir des sanctions plus sévères. Cela va des retraits de points et aux exclusions d‘équipes parce que c’est à ce moment que les gens commenceront à prendre les choses au sérieux… Nous avons aussi, je ne me souviens pas du nombre exact, mais le principal était le retrait de neuf points parce que si je soutiens une équipe, je ne voudrais pas qu’elle subisse un retrait de neuf points. »

Mais, le joueur de Manchester City ne se limite pas qu’aux dérives indécentes des supporters. Il s’en prend également aux médias dont il n’apprécie guère le traitement qu’il lui réserve. « Vous savez, quand les premières histoires idiotes ont commencé à paraître, j’ai essayé de rester moi-même, comme être à la maison. Je n’essayais pas vraiment de leur donner une excuse d’essayer de m’attaquer, alors je pense que la plupart du temps, ces histoires étaient du genre : « Faisons quelque chose parce que nous n’avons rien pour Raheem depuis longtemps. », déplore-t-il.

Il doit y avoir des sanctions plus sévères. Cela va des retraits de points et aux exclusions d'équipes parce que c'est à ce moment que les gens commenceront à prendre les choses au sérieux.

Raheem Sterling a été récompensé en avril du prix Intergrity and Impact par les BT Sport Industry Awards pour son engagement contre le racisme. Mais pour l’attaquant de 25 ans, le combat ne fait que commencer.

Voir plus