Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Crise en Libye : des déplacés font appel aux Nations unies

Crise en Libye : des déplacés font appel aux Nations unies

Libye

Des civils libyens déplacés ont plaidé auprès des Nations unies afin de trouver une solution aux bombardements après l’attaque d’une zone résidentielle jeudi dans le district d’Al-Suani, au sud-ouest de Tripoli.

Les familles ont fui dans des camionnettes et les forces du gouvernement d’union nationale soutenues par l’ONU ont fourni un abri, et une assistance à Al-Suani lorsque des tirs d’obus se sont abattus dans la ville, à environ 20 kilomètres du centre de Tripoli. Aucune revendication n’a été faite pour le moment.

“Nous disons aux Nations unies et au Conseil de sécurité : écoutez ! Écoutez les bombardements. C’est en direct dans la région d’Al-Suani. Des roquettes nous tombent dessus. Pour cette raison, veuillez trouver une solution pour nous. S’il vous plaît, Haftar bombarde des civils. Ses forces se livrent à des frappes aléatoires de civils avec des roquettes, des tanks et des obus. Il a ruiné Al-Suani”, peste Youssef Salem, résident du quartier.

Des roquettes nous tombent dessus. Pour cette raison, veuillez trouver une solution pour nous. S'il vous plaît, Haftar bombarde des civils.

“Il s’agit de bombardements aléatoires. Les bombardements… La nuit ? Ils ont tout détruit. Je suis parti de chez moi. Je n’ai ni maison, ni voiture, ni quoi que ce soit. Ce sont de bonnes personnes qui aident, nous accueillent. Je jure, je jure, il y a des attaques à la bombe sur ma maison”, indique Mahmoud Al-Sayed, un autre déplacé.

L’appel a été lancé alors que les combats se sont intensifiés entre les forces gouvernementales et l’Armée nationale libyenne de l’est (LNA) dirigée par le maréchal Khalifa Haftar.

Les combats ont fait au moins 205 morts, dont 18 civils, et 913 blessés, d’après un bilan établi jeudi par l’OMS.

Voir plus