Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

En Libye, les routes plus dangereuses que les armes à feu

En Libye, les routes plus dangereuses que les armes à feu

Libye

La Libye, qui compte un peu plus de six millions d’habitants, enregistre 4,115 accidents de la route, tuant 2 500 personnes et en blessant plus de 3 000 en un an, selon le département de la circulation du ministère de l’Intérieur.

Ces statistiques ont même dépassé le nombre de morts enregistrées entre les groupes armés qui se sont battus dans le pays en 2018. Ainsi, on peut facilement dire que les routes sont plus meurtrières que les armes à feu.

Le non-respect des règles de circulation et des panneaux de signalisation, la vitesse excessive et la dégradation des routes et des véhicules, dont la plupart sont dans des états non conformes aux normes, augmentent les chiffres.

“La vitesse est à l’origine de la plupart des accidents sur les autoroutes. Si chaque conducteur de véhicule respecte les règles, les normes et les feux de circulation sur les routes, les choses ne se seraient pas passées ainsi”, regrette le colonel Abdelnasser Ellafi, porte-parole du département de la circulation du ministère de l’Intérieur.

D’autres usagers de la route ont isolé une cause anthropique à ces accidents. “Il n’y a pas de respect pour les policiers de la circulation parce qu’ils savent qu’ils ne seront pas punis”, reprend Ahmad Rajab, un automobiliste. “Les policiers de la circulation doivent punir les automobilistes qui violent la réglémentation, notamment les feux rouges. Ils devraient payer cinq cent ou mille dinars libyens (…)”, a-t-il suggéré.

Pour la première fois depuis longtemps, le gouvernement libyen réserve dans son budget 2019 des fonds pour réparer les routes du pays afin de réduire les accidents de la route.

Voir plus