Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

La zone Franc à la recherche des solutions contre le blanchiment d'argent et le financement des jihadistes

La zone Franc à la recherche des solutions contre le blanchiment d'argent et le financement des jihadistes

Afrique

La lutte contre le blanchiment d’argent et le financement des groupes jihadistes qui sévissent dans plusieurs pays de la zone franc sont au menu d’une réunion des ministres des Finances de la zone ouverte jeudi à Niamey.

La réunion “mettra l’accent sur les sujets tendant à renforcer davantage la dynamique de l’intégration des marchés et des capitaux de la zone, la mobilisation des ressources internes et la lutte contre les flux financier illicites”, a indiqué le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini, à l’ouverture de la réunion.

Selon un expert, la réunion de Niamey se penchera notamment sur “la lutte contre le blanchiment des capitaux” et “le financement du terrorisme”.

Plusieurs pays de la zone (Niger, Burkina Faso, Mali, Cameroun, Tchad…) sont victimes d’attaques récurrentes de groupes jihadistes tandis que leurs économies sont plombées depuis 2014 par “la chute” des cours des matières premières, observe-t-il.

Appel à la modernisation des finances publiques

En dépit de ces défis, l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) attend “un rythme de croissance de 6,8%” en 2019 contre 6,6% en 2018 et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) projette une croissance de 3,2% en 2019 contre 1,7% en 2018, assure l’expert.

M. Rafini a quant à lui, “encouragé” les pays de la zone franc à “moderniser leurs finances publiques” pour améliorer les recettes afin de “financer les politiques de développement économique et social tout en sauvegardant leur stabilité”.

Il a salué “la bonne marche de la coopération monétaire” de la zone “qui demeure un facteur de stabilité et de bonne gestion macroéconomique”, alors que le franc CFA est régulièrement la cible de critiques politiques.  

La France est doublement représentée à la réunion par son ministre des Finances Bruno Le Maire et le gouverneur de la Banque de France. Les gouverneurs des Banques centrales des Etats membres y assistent également.

La zone franc est un espace économique et monétaire d’Afrique subsaharienne qui comprend 14 pays d’Afrique subsaharienne : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo, Cameroun, République du Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine, Tchad.

AFP