Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Course de chameaux en Égypte : des enfants face aux robots

Course de chameaux en Égypte : des enfants face aux robots

Egypte

Traditionnellement, les courses de chameaux sont un sport très populaire dans le désert, au nord-est de l’Egypte. C’est une culture qui existe depuis longtemps et qui réunit des jockeys, y compris des enfants cavaliers.

Les enfants jockeys, une pratique interdite ces dernières années par plusieurs pays du Golfe dans les grands événements notamment dans ce sport traditionnel bédouin, après que des groupes de défense des droits de l’homme ont déclaré que les jeunes étaient souvent blessés et que certains avaient été enlevés ou vendus par leurs familles.

Pour contourner l’interdiction faite par les pays voisins, les organisateurs du festival ont mis en service une vingtaine de robots – des dispositifs de la taille d’un enfant avec un bras pivotant pouvant être déclenchés à distance – aux côtés de dizaines d’enfants réels dans le cadre d’un essai.

"Mais certains préfèrent ne pas vendre de chameaux, même si vous investissez jusqu'à un million. Ils le garderaient pour leur réputation et c'est tout."

Les jeunes jockeys, la plupart âgés de 6 à 13 ans, ont défendu la tradition et leur participation.

Sayed Mohamed, 11 ans, déclare que les enfants étaient meilleurs que les robots au pilotage.

“Un chameau peut se pencher sur le côté. Nous (les enfants) sommes plus aptes à chevaucher des chameaux afin de redresser son parcours. Les télécommandes fonctionnent mieux avec des chameaux qui n’ont pas tendance à se pencher. La télécommande est également plus légère sur les chameaux. “

Environ 150 chameaux ont été classés dans huit catégories sur des distances de 5 à 15 km, acclamés par plus de 1 000 spectateurs.

Les tribus locales préparent leurs meilleurs chameaux avec un régime spécial composé de haricots, d’orge, de pâte de dattes et de lait. La victoire rehausse alors la valeur d’un chameau.

“Les prix sont maintenant différents du passé. Maintenant, un chameau bien portant qui remporte les premières places serait vendu à un prix allant jusqu‘à 400 000 ou 500 000 (livres égyptiennes) (près de 23 000 $ à 29 000 $)”, raconte Salman Oueid, propriétaire de chameaux.

‘‘Lorsqu’un chameau gagne, vous le vendez à un bon prix : entre 8 500 et 11 500 dollars. Un chameau qui ne gagne pas ne sera vendu que pour 578 dollars. Lorsque vous remporterez la première place, vous obtenez une bonne récompense, ce qui signifie que vous pourrez vendre le chameau à un prix élevé et que vous pourrez le vendre jusqu’à environ 17 000 dollars.’‘ Ajoute Mohamed Mostafa, également propriétaire de chameaux.

Eid Hamdan Hassan, président de la Fédération égyptienne des chameaux, qui a organisé le festival dans le désert de Srabioum à Ismaïlia, a annoncé son intention de mettre fin à l’utilisation de jockeys humains d’ici un an, “à l’exception de quelques adultes pour des raisons de tradition”.

REUTERS

Voir plus