Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : contre le braconnage, un sanctuaire pour rhinocéros

Le vétérinaire Pierre Bester, caresse un rhinocéros noir, dans la province de Limpopo, le 14 juillet 2022.   -  
Copyright © africanews
GUILLEM SARTORIO/AFP -

Afrique du Sud

En Afrique du Sud, dans la région de Limpopo , des vétérinaires viennent de transférer plus de 30 jeunes rhinocéros orphelins dans un sanctuaire destiné à les protéger des braconniers.

Pierre Bester est l'un des premiers vétérinaires spécialistes des rhinocéros en Afrique du Sud. Son travail  consiste à réintroduire des rhinocéros dans leur milieu naturel : 

"Les différents scénarios auxquels nous faisons face … d'abord la plupart du temps, leurs mères ont été braconnées, donc ils ont entre deux semaines et six mois. Mais tous viennent ici et on les gère différemment. On les prend et on les met dans des crèches, on leur donne un ami et ensuite ils s'en sortent."

Au sanctuaire, les rhinocéros orphelins sont soignés par une équipe de soignants qui se relaient parfois 24 heures sur 24, dormant dans le même enclos que les animaux pour les aider à s'adapter.

Lorsqu'ils sont suffisamment en forme, les animaux sont relâchés dans la nature. Jusqu'à 90 % d'entre eux y parviennent normalement.

Un combat de longue haleine

"Ma devise est "courir contre le vent". C'est ce que nous faisons, c'est une bataille que nous allons mener pour toujours et le fait est que si nous ne faisons rien, personne ne fera rien, et la moitié de ce que nous faisons consiste à en parler aux gens. Faire en sorte que les gens prennent conscience du problème du braconnage, de ce qui se passe et de la manière dont nous allons le résoudre", poursuit le Dr. Bester.

Une fois libérés, les rhinocéros sont équipés d'émetteurs pour surveiller leurs mouvements, dans le cadre d'un ensemble de mesures visant à tenir les braconniers à distance.

Plus de 450 rhinocéros ont été braconnés en Afrique du Sud en 2021, une situation obligeant le Dr Bester et ses équipes à redoubler de vigilance.

" Il est très intelligent, il trouve toujours une solution et il élabore toujours un plan. Vous savez, nous avons un dicton en afrikaans qui dit qu'un fermier sait toujours s'adapter, et c'est ce que fait le Dr Pierre", explique Yolande van der Merwe, l'une des soignantesdu sanctuaire. 

D'après l'ONG WWF, L'Afrique du Sud abrite près de **80 % des rhinocéros du monde.**Mais c'est aussi un haut lieu du braconnage, alimenté par la demande en Asie, où les cornes sont utilisées dans la médecine traditionnelle pour leur effet thérapeutique supposé.

Sur le marché noir, leurs cornes peuvent se vendre plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Voir plus