Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Botswana : plaidoyer du scientifique ayant identifié le variant Omicron

  -  
Copyright © africanews
AP Photo -

Botswana

Le scientifique botswanais qui pourrait bien avoir découvert le variant Omicron du coronavirus dit avoir vécu des montagnes russes d'émotions, la fierté de l'accomplissement suivie de la consternation face aux interdictions de voyager immédiatement imposées aux pays d'Afrique australe.

Sikhulile Moyo effectuait le séquençage génomique d'échantillons de Covid-19 dans son laboratoire au Botswana il y a deux semaines et a remarqué trois cas qui semblaient radicalement différents, avec un schéma inhabituel présentant de multiples mutations.

"C'est ainsi que vous récompensez la science ? En mettant des pays sur liste noire ?" a déclaré le Dr Sikhulile Moyo, virologue au Botswana Harvard AIDS Institute Partnership.

"Le virus ne connaît pas les passeports, il ne connaît pas les frontières", a-t-il ajouté.

"Nous devrions collaborer et nous comprendre".

Il a continué à étudier les résultats et, au début de la semaine dernière, avant de publier les données sur Internet. Rapidement, des scientifiques d'Afrique du Sud ont déclaré avoir fait les mêmes constatations et un cas identique a également été identifié à Hong Kong.

Une nouvelle variante du coronavirus avait été découverte, et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'a rapidement baptisée omicron. Il a maintenant été identifié dans 38 pays et plus, dont une grande partie de l'Europe occidentale et des États-Unis. Les États-Unis et de nombreux autres pays ont imposé des restrictions de vol pour tenter de contenir la menace émergente.

Le variant Omicron a surpris les scientifiques car il présentait plus de 50 mutations. Les scientifiques savent peu de choses sur ce variant, et le monde entier l'observe nerveusement.

Les premières données suggèrent que le nouveau variant pourrait être plus contagieuse et plus efficace pour réinfecter les personnes qui ont déjà été atteintes par le Covid-19. Dans les semaines à venir, les laboratoires du monde entier s'efforceront de déterminer ce qu'il faut attendre de l'omicron et à quel point il est dangereux.

L'Afrique du Sud connaît une augmentation spectaculaire des infections qui pourraient être dues à l'omicron. Le pays a signalé plus de 16 000 nouveaux cas de COVID-19 vendredi, contre environ 200 par jour à la mi-novembre.

Le nombre de cas d'omicron confirmés par séquençage génétique au Botswana est passé à 19, tandis que l'Afrique du Sud en a enregistré plus de 200.

Voir plus