Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burundi : le business florissant des serpents

Un serpent dans les mains de son éleveur   -  
Copyright © africanews
AP Photo -

Burundi

Au Burundi, le serpent est un reptile qui fait peur. Aux yeux des Burundais, il a une connotation démoniaque. Et au si tôt qu’il approche des ménages ou près des logements, il est vite tué par les habitants.

Seuls les hommes adultes téméraires osent s’attaquer aux serpents. Néanmoins, pour les plus avisés, le reptile peut être une source de revenu très importante pour ses éleveurs.C’est d’ailleurs de cette façon qu’un nouveau métier est né dans la société burundaise. À Bujumbura, un des éleveurs compte une trentaine de serpent et affirme qu’ils ne sont pas naturellement méchants.

Deo Nizigiyimana, éleveur de serpent, affirme que "un serpent ne peut pas mordre quelqu’un s’il n’a pas été provoqué ou si on ne lui a pas marché dessus. Ici chez nous, les gens ne connaissent pas son importance. On le compare à Satan."

Les serpents sont élevés dans des cages. L’éleveur explique comment on parvient à apprivoiser un reptile de ce genre. Pour lui c’est un métier encore ignoré mais qui peut être très rentable.

"On y fabrique des sacoches et des ceintures avec sa peau Quand on récupère les serpents de la forêt, on en met un par cage et on s’occupe de leur propreté. En Europe, un serpent peut coûter 60 euros. Si tu en as 100, tu as un business" a t-il ajouté.

Outre la fabrication d’accessoires, les serpents peuvent aussi être élevé pour être consommé, Deo, éleveur précise que "sa viande est délicieuse" et encourage les jeunes à se lancer dans ce domaine encore vierge au pays. Mise à part les éleveurs privés, les touristes peuvent admirer les serpents de la région dans les cages du Musée Vivant de Bujumbura, le seul dans le pays.

Voir plus