Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : la tournée des Lions compromise par la Covid-19

Afrique du Sud : la tournée des Lions compromise par la Covid-19
Entrainement des British and Irish Lions au stade de l'Ellis Park à Johannesburg, le 6 juillet 2021   -  
Copyright © africanews
CHRISTIAAN KOTZE/AFP

Afrique du Sud

Douze contaminations au sein des Springboks, un membre des Lions britanniques et irlandais testé positif, et des cas contacts... La Covid-19 menace la tenue du premier test entre les deux équipes dans deux semaines en Afrique du Sud, et la suite de la tournée.

Longtemps incertaine, l'organisation de la tournée quadriennale des Lions, un événement autant suivi que la Coupe du monde en Grande-Bretagne, semblait enfin connaître une issue heureuse. Les Sud-Africains avaient même pu retrouver le terrain vendredi dernier face à la Géorgie pour la première fois depuis leur sacre lors de la Coupe du monde 2019 au Japon.

C'était sans compter sur la résurgence de la Covid-19 et l'avancée du variant Delta qui ont chamboulé les préparatifs et apporté leur lot de mauvaises nouvelles ces derniers jours. Les Lions ont d'abord dû se résoudre, mardi, à reporter le match de préparation face aux Bulls prévu samedi, en raison de plusieurs cas de contaminations dans les rangs de la franchise sud-africaine.

Le duel contre les Sharks, autre équipe locale, programmé ce mercredi soir à Johannesbourg n'est pas sûr de se tenir non plus. Car les Lions ont appris qu'un membre de leur propre encadrement était lui aussi positif au coronavirus. Cette personne, dont l'identité n'a pas été dévoilée, et quatre de ses contacts proches - deux joueurs et deux membres du staff - ont été placés à l'isolement.

Cas positifs chez les Springboks

"Tout le monde a été soumis à des tests. Les experts médicaux attendent les résultats pour prendre une décision concernant le match de ce soir", a indiqué Ben Calveley, directeur général des Lions. Mais c'est au sein des Springboks que la situation est la plus inquiétante. Douze cas positifs ont été détectés, dont le sélectionneur Jacques Nienaber, le deuxième-ligne Marvin Orie, le centre Frans Steyn, le demi d'ouverture Handre Pollard et le pilier Frans Malherbe. Cinq autres membres du staff et une masseuse ont contracté le virus cette semaine.

Cette situation a contraint la fédération sud-africaine à annuler le second test-match prévu vendredi face aux Géorgiens, eux-mêmes touchés par plusieurs infections. "Ces résultats positifs sont un vrai revers et ont souligné le danger de transmissibilité du variant Delta", a déclaré le directeur général de la fédération sud-africaine, Jurie Roux.

L'Afrique du Sud avait remporté le premier test face aux Lelos (40-9) le week-end dernier, pour ce qui constituait son retour à la compétition depuis sa victoire en finale du dernier Mondial face à l'Angleterre (32-12) le 2 novembre 2019 à Yokohama.

Pays africain le plus touché

En raison de la pandémie, qui a particulièrement touché le pays, les Springboks avaient annulé leurs tests-matches en 2020 et renoncé à participer au Rugby Championship, le tournoi des meilleures équipes de l'hémisphère Sud, délocalisé en Australie. Bien qu'aucun des joueurs des Lions britanniques et irlandais n'a été testé positif, la tenue le 24 juillet du premier des trois tests-matches de la légendaire sélection contre les Springboks, prévus lors de cette tournée, est menacée.

Johannesburg et Pretoria, qui accueillent les rencontres de la tournée, sont situées dans la province de Gauteng, l'épicentre de la troisième vague de coronavirus en Afrique du Sud. À la fin de la journée de mardi, 2 090 909 cas et 62 628 décès avaient été enregistrés dans le pays africain le plus touché depuis le début de la pandémie.

Voir plus